Votre carte grise en ligne
en 5 mn à Ardres

Commander votre carte grise en ligne et recevez là directement chez vous en faisant confiance à un professionnel agréé par le ministère de l’Intérieur N°33958

Sélectionner votre démarche ci-dessous pour obtenir votre prix en ligne

Changement de titulaire

Suite à l’acquisition d’un véhicule d’occasion

Changement d'adresse

Vous avez où vous allez déménager

Demande de duplicata

Votre carte grise a été volée ou perdue

Changement d'état civil

Suite à un divorce, mariage, ou un décès.

Déclaration de session

Vous avez vendu votre véhicule

Carte grise véhicule neuf

Vous venez d’acheter un véhicule neuf

Changement de propriétaire

Suite à l’acquisition d’un véhicule d’occasion

Changement d'adresse

Vous avez où vous allez déménager

Demande de duplicata

Votre carte grise a été volée ou perdue

Changement d'état civil

Suite à un divorce, mariage, ou un décès.

Déclaration de session

Vous avez vendu votre véhicule

Véhicule neuf

Vous venez d’acheter un véhicule neuf

[trustindex no-registration=google]

Prix carte grise en ligne à Ardres

Le prix de la carte grise est calculé en fonction du coût du cheval fiscal fixé par le conseil régional. 

A ce montant peut s’ajouter d’autres taxes qui sont généralement tributaires du véhicule : la date de sa mise en circulation, son ancienneté, le type du carburant, son taux d’émission de CO2,…

Le prix du cheval fiscal à Ardres , est le même dans toute les villes Pas-de-Calais , et est imposé aussi bien par l’ANTS que par FCGE Paris. 

carte grise en ligne à Ardres changement adresse carte grise ants carte grise simulateur carte grise prix carte grise changements adresse carte

Certifié par le Ministère de l’Intérieur.

Habilitation préfecture: N°24267
Agrément N°: 33958

Les documents à fournir

  • Carte grise originale et une photocopie
  • Demande de certificat d’immatriculation d’un véhicule (original rempli et signé par le demandeur)
  • Original de la déclaration de cession d’un véhicule (original rempli et signé par le vendeur)
  • Mandat d’immatriculation (rempli et signé)
  • Contrôle technique de moins de 6 mois pour les véhicules de plus de 4 ans (photocopie)
  • Justificatif de domicile (photocopie)
  • Pièce d’identité du demandeur (photocopie)
  • Attestation d’assurance (photocopie)
  • Attestation d’assurance du véhicule
  • Photocopie du permis de conduire du demandeur

MIEUX CONNAÎTRE ARDRES

Ardres (parfois appelée Ardres-en-Calaisis) est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France.

Ses habitants sont appelés les Ardrésiens.

La commune fait partie de la communauté de communes Pays d’Opale qui regroupe 23 communes et compte 25 188 habitants en 2018.

La commune est située dans le nord du Pas-de-Calais, à une douzaine de kilomètres au sud-est de Calais. Elle est principalement desservie par la D 231, la D 943 et la D 224.

La commune a un relief très plat, typique de la plaine de Flandre, allant de 2 à 17 mètres.

Le territoire de la commune est limitrophe de ceux de sept communes :

Le territoire est situé dans le bassin Artois-Picardie.

La rivière de Nielles, un cours d’eau naturel non navigable de 7,8 km, prend sa source dans la commune de Louches et se jette dans le canal de Calais au niveau de la commune. Les communes traversées par cette rivière sont : Ardres, Louches, Nielles-lès-Ardres, Nortkerque et Zutkerque.

C’est dans la commune que le watergang du Zandick, canal, chenal non navigable de 2,61 km qui prend sa source dans la commune de Nielles-lès-Ardres, se jette dans le canal des Pierrettes.

Le climat qui caractérise la commune est qualifié, en 2010, de « climat océanique altéré de type 4 », selon la typologie des climats en France qui compte alors huit grands types de climats en métropole[3].

Les sept principales variables caractérisant la commune sont présentées dans l’encadré ci-après.

La commune a signé en mars 2010 une charte d’entretien des espaces publics, avec l’Agence de l’eau Artois-Picardie.

L’inventaire des zones naturelles d’intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) a pour objectif de réaliser une couverture des zones les plus intéressantes sur le plan écologique, essentiellement dans la perspective d’améliorer la connaissance du patrimoine naturel national et de fournir aux différents décideurs un outil d’aide à la prise en compte de l’environnement dans l’aménagement du territoire.

Le territoire communal comprend deux ZNIEFF de type 1 :

Sur le territoire communal se trouve le site des sources artésiennes et « trous sans fond » dans la région d’Ardres qui est inscrit à l’inventaire national du patrimoine géologique.

Ardres est une commune urbaine, car elle fait partie des communes denses ou de densité intermédiaire, au sens de la grille communale de densité de l’Insee,,,. Elle appartient à l’unité urbaine d’Ardres, une agglomération intra-départementale regroupant 4 communes[11] et 7 421 habitants en 2017, dont elle est ville-centre,.

Par ailleurs la commune fait partie de l’aire d’attraction de Calais, dont elle est une commune de la couronne. Cette aire, qui regroupe 45 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[14][15].

L’occupation des sols de la commune, telle qu’elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l’importance des territoires agricoles (71,7 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (76,1 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (54,8 %), prairies (16,9 %), zones urbanisées (13,5 %), eaux continentales (8,9 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (3,7 %), zones humides intérieures (2,3 %)[16].

L’IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIII siècle), la carte d’état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd’hui)[17].

En plus du chef-lieu Ardres, la commune compte plusieurs localités : Bois-en-Ardres, La Cauchoise, Le Palentin, Les Pélerins.

La commune est a accessible par l’A16, dans le sens Paris – Calais, sortie Calais Saint-Pierre puis la RD 943 jusqu’à Ardres ou par l’A26, dans le sens Reims – Calais, sortie Ardres (n 2) puis RD 943 jusqu’à Ardres.

La commune est située sur la ligne de Lille aux Fontinettes et dispose de la gare de Pont-d’Ardres qui est une halte de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), desservie par des trains TER Hauts-de-France.

Vient du flamand aard qui signifie « champ, pâture »:

En néerlandais : Aarden, en flamand : Aarde[21](littéralement terre ou les terres).

À l’époque gallo-romaine, Ardres est une bourgade prospère grâce à son marché agricole.

Entre 1060 et 1070, Arnold, seigneur de la seigneurie de Selnessa-Ardres et vassal du comte de Guînes, élève une motte au milieu du marais sur laquelle il bâtit un donjon de bois. Il est le fils du premier seigneur de la dite seigneurie, Herred, familier du comte Eustache de Guînes, et d’Adèle, nièce de l’évêque des Morins (voir seigneurs d’Ardres).

En 1096, Arnould II d’Ardres participe à la première croisade. Son nom figure dans la cinquième salle des croisades du château de Versailles.

Au XIII siècle, comme d’autres cités du comté, Ardres dispose d’une administration communale relativement autonome par rapport au comte de Guînes, (commune) : en 1254, Arnould III de Guînes déclare devoir à ses échevins de Guînes, Ardres, Audervic (Audruicq), et du pays de Bredenarde la somme de 20 700 livres parisis qu’ils avaient payé pour sa rançon[23].

Ardres est en 1273 une des douze pairies du comté de Guînes, d’autres sources parlant des seigneurs d’Ardres en tant que barons du comte de Guînes. Baudouin, sire de la Motte d’Ardres (seigneur d’Ardres; il s’agit de Baudouin IV de Guînes, dépossédé du comté de Guînes que son père Arnould III de Guînes avait vendu au roi de France) est un des treize barons du comté[24].

Le prieuré d’Ardres est également cité comme constituant une des onze ou douze pairies du comté de Guînes.

En 1334, Philippe roi des français (Philippe VI de Valois) approuve l’accord conclu au sujet du procès existant entre le comte de Flandre, (Louis I de Flandre) et les habitants d’Ardres à propos du tonlieu de Bapaume et en remet la décision à Philippe de Haverskerque et à maître Jean Chauwyas. Ces deux arbitres vont condamner en 1336 la communauté de la ville d’Ardres à payer, conformément aux usages, le droit de péage de Bapaume[25].

En 1396, le roi Charles VI amène à Ardres sa fille Isabelle de France, destinée à Richard II, avant de rencontrer ce souverain le 27 octobre dans la plaine entre Ardres et Guînes, sur la frontière entre les deux royaumes, et de procéder à la remise de la princesse le 31. Le mariage a été célébré le 3 novembre à Calais (église Saint-Nicolas).

Le , une troupe anglaise venue de Calais, cherche par une nuit noire à s’emparer d’Ardres, mais les soldats face à une population qui se défend ne peuvent qu’incendier le faubourg.

Au XVI siècle, la ville accueille François Ier, qui y rencontre Henri VIII d’Angleterre lors de l’entrevue du Camp du Drap d’Or, qui se tient du 1 au .

Le , le traité d’Ardres clôt les guerres entre François I et Henri VIII d’Angleterre.

En 1596, l’archiduc Albert d’Autriche s’empare d’Ardres après un siège : la ville est rendue en 1598, à la paix de Vervins.

Le , Louis XIII, de passage à Calais, ordonne qu’on démolisse la citadelle d’Ardres gouvernée par Jean de Monchy, seigneur de Montcavrel. Celui-ci cherche à voir le roi à Calais, mais Louis XIII refuse de lui parler et part le lendemain pour Boulogne.

Pendant la Première Guerre mondiale, Ardres est en 1918 le siège d’un commandement d’étapes, c’est-à-dire un élément de l’armée organisant le stationnement de troupes, comprenant souvent des chevaux, pendant un temps plus ou moins long, sur les communes dépendant du commandement, en arrière du front. Brêmes fait partie de ce commandement d’étapes et a donc accueilli des troupes. Ardres a également accueilli des troupes dépendant du commandement d’étapes de Guînes en 1917-1918[28]; ainsi que du commandement d’étapes de Nouvelle-Église. En mars 1918, des troupes belges (35 officiers, 540 hommes de troupe, 11 chevaux) cantonnent sur Ardres[29]. Le bureau du commandement d’étapes est installé à la mairie et relié au central téléphonique d’Ardres. Il agit en liaison avec le gouverneur militaire de Calais. En septembre 1917, des travailleurs sont en poste dans la sucrerie d’Ardres au titre de l’effort de guerre[31].

Le 23 décembre 1940, Adolf Hitler, arrivé la veille dans son train spécial à la gare d’Audruicq, traversa la commune en voiture pour aller inspecter les troupes et l’artillerie allemande sur la côte et passa Noël avec les troupes d’occupation.

Par arrêté préfectoral du , la commune est détachée le de l’arrondissement de Saint-Omer pour intégrer l’arrondissement de Calais[33].

Le 18 juin 2019, un arrêté reconnaissant l’état de catastrophe naturelle sécheresse a été pris, pour onze communes du Pas-de-Calais, dont Ardres, afin que puisse avoir lieu l’indemnisation par les assurances des cas de maisons ou bâtiments fissurés à la suite du retrait-gonflement des argiles.

La commune se trouve dans l’arrondissement de Calais du département du Pas-de-Calais.

La commune est membre de la communauté de communes Pays d’Opale.

La commune est rattachée au canton de Calais-2.

Pour l’élection des députés, la commune fait partie de la sixième circonscription du Pas-de-Calais.

La commune dépend du tribunal judiciaire de Saint-Omer, du conseil de prud’hommes de Saint-Omer, de la cour d’appel de Douai, du tribunal de commerce de Boulogne-sur-Mer, du tribunal administratif de Lille, de la cour administrative d’appel de Douai, du tribunal judiciaire de Boulogne-sur-Mer et du tribunal pour enfants de Saint-Omer.

Les habitants de la commune sont appelés les Ardrésiens.

L’évolution du nombre d’habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l’Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d’information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d’une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[42].

En 2019, la commune comptait 4 403 habitants, en augmentation de 2,71 % par rapport à 2013 (Pas-de-Calais : 0 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

En 2018, le taux de personnes d’un âge inférieur à 30 ans s’élève à 33,4 %, soit en dessous de la moyenne départementale (36,7 %). À l’inverse, le taux de personnes d’âge supérieur à 60 ans est de 28,1 % la même année, alors qu’il est de 24,9 % au niveau départemental.

En 2018, la commune comptait 2 119 hommes pour 2 284 femmes, soit un taux de 51,87 % de femmes, légèrement supérieur au taux départemental (51,5 %).

Les pyramides des âges de la commune et du département s’établissent comme suit.

En 2019, dans la commune, il y a 1 806 ménages fiscaux qui comprennent 4 287 personnes pour un revenu médian disponible par unité de consommation de 19 970 euros, soit inférieur au revenu médian de la France métropolitaine qui est de 21 930 euros. La part des ménages fiscaux imposés est de 49 % (57,6 % en France métropolitaine)[47][48].

La page est mise en ligne à des fins d’information du public et en vue d’informer les clients. Par ailleurs elle est régulièrement mise à jour, dans la mesure du possible. Néanmoins en raison de l’évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle. Nous vous invitons toutefois à nous interroger pour toute question ou problème concernant le thème évoqué au 01 40 61 94 59. Cependant en aucun cas FCGE ne pourra être tenu responsable de l’inexactitude et de l’obsolescence des articles du site.  xtremwebsite carte grise en ligne à Ardres changement adresse carte grise ants carte grise simulateur carte grise prix carte grise changements adresse carte grise</span>