Votre carte grise en ligne
en 5 mn à Boucau

Passer votre commande de carte grise en ligne et recevez là directement chez vous en faisant confiance à un professionnel agréé par le ministère de l’Intérieur N°33958

Sélectionner votre démarche ci-dessous pour obtenir votre tarif en ligne

Changement de titulaire

Suite à l’acquisition d’un véhicule d’occasion

Changement d'adresse

Vous avez où vous allez déménager

Demande de duplicata

Votre carte grise a été volée ou perdue

Changement d'état civil

Suite à un divorce, mariage, ou un décès.

Déclaration de session

Vous avez vendu votre véhicule

Carte grise véhicule neuf

Vous venez d’acheter un véhicule neuf

Changement de titulaire

Suite à l’acquisition d’un véhicule d’occasion

Changement d'adresse

Vous avez où vous allez déménager

Demande de duplicata

Votre carte grise a été volée ou perdue

Changement d'état civil

Suite à un divorce, mariage, ou un décès.

Déclaration de session

Vous avez vendu votre véhicule

Véhicule neuf

Vous venez d’acheter un véhicule neuf

[trustindex no-registration=google]

Prix carte grise en ligne à Boucau

Le prix de la carte grise est calculé en fonction du coût du cheval fiscal fixé par le conseil régional. 

A ce montant peut s’ajouter d’autres taxes qui sont généralement tributaires du véhicule : la date de sa mise en circulation, son ancienneté, le type du carburant, son taux d’émission de CO2,…

Le prix du cheval fiscal à Boucau , est le même dans toute les villes Pyrénées-Atlantiques , et est imposé aussi bien par l’ANTS que par FCGE Paris. 

carte grise en ligne à Boucau changement adresse carte grise ants carte grise simulateur carte grise prix carte grise changements adresse carte

Certifié par le Ministère de l’Intérieur.

Habilitation préfecture: N°24267
Agrément N°: 33958

Les documents à fournir

  • Carte grise originale et une photocopie
  • Demande de certificat d’immatriculation d’un véhicule (original rempli et signé par le demandeur)
  • Original de la déclaration de cession d’un véhicule (original rempli et signé par le vendeur)
  • Mandat d’immatriculation (rempli et signé)
  • Contrôle technique de moins de 6 mois pour les véhicules de plus de 4 ans (photocopie)
  • Justificatif de domicile (photocopie)
  • Pièce d’identité du demandeur (photocopie)
  • Attestation d’assurance (photocopie)
  • Attestation d’assurance du véhicule
  • Photocopie du permis de conduire du demandeur

MIEUX CONNAÎTRE BOUCAU

Boucau (autrefois Le Boucau) est une commune française, située dans le département des Pyrénées-Atlantiques en région Nouvelle-Aquitaine.

Le gentilé est Boucalais (ou bocalés en gascon, et bokales en basque[2]).

La commune de Boucau se trouve dans le département des Pyrénées-Atlantiques, en région Nouvelle-Aquitaine.

Elle se situe à 120 km par la route de Pau[4], préfecture du département, et à 5 km de Bayonne, sous-préfecture.

Les communes les plus proches sont[6] : Tarnos (2,8 km), Bayonne (3,6 km), Ondres (5,1 km), Anglet (5,1 km), Saint-Pierre-d’Irube (5,7 km), Biarritz (7,5 km), Saint-Martin-de-Seignanx (8,3 km), Mouguerre (8,4 km).

Sur le plan historique et culturel, Boucau fait partie de la province du Labourd, un des sept territoires composant le Pays basque,. Le Labourd est traversé par la vallée alluviale de la Nive et rassemble les plus beaux villages du Pays basque[8]. Depuis 1999, l’Académie de la langue basque ou Euskalzaindia divise le territoire du Labourd en six zones,. La commune est dans la zone Baiona-Angelu-Biarritz (Bayonne-Anglet-Biarritz)[11], au nord-ouest de ce territoire, en façade atlantique.

Commune de l’aire urbaine de Bayonne située dans son unité urbaine, elle s’étend sur 5,8 km et compte 8627 habitants selon le recensement de la population datant de 2019. Avec une densité de 1 337 habitants par km2, Boucau a connu une hausse de 11,06 % de sa population par rapport à 1999. Entourée par les communes de Tarnos, Anglet et Bayonne, Boucau est située à 4 km au nord-ouest de Bayonne, la plus grande ville aux alentours. Située à 11 mètres d’altitude, le fleuve Adour est le principal cours d’eau qui longe la ville de Boucau.

La mairie de Boucau découpe la ville en neuf quartiers :

La commune est drainée par le ruisseau de l’Aygasse, le ruisseau du Moulin Esbouc et par divers petits cours d’eau, constituant un réseau hydrographique de 4 km de longueur totale,.

Le climat qui caractérise la commune est qualifié, en 2010, de « climat océanique franc », selon la typologie des climats de la France qui compte alors huit grands types de climats en métropole. En 2020, la commune ressort du type « climat océanique » dans la classification établie par Météo-France, qui ne compte désormais, en première approche, que cinq grands types de climats en métropole. Ce type de climat se traduit par des températures douces et une pluviométrie relativement abondante (en liaison avec les perturbations venant de l’Atlantique), répartie tout au long de l’année avec un léger maximum d’octobre à février[15].

Les paramètres climatiques qui ont permis d’établir la typologie de 2010 comportent six variables pour les températures et huit pour les précipitations, dont les valeurs correspondent à la normale 1971-2000. Les sept principales variables caractérisant la commune sont présentées dans l’encadré ci-après.

Avec le changement climatique, ces variables ont évolué. Une étude réalisée en 2014 par la Direction générale de l’Énergie et du Climat complétée par des études régionales[18] prévoit en effet que la température moyenne devrait croître et la pluviométrie moyenne baisser, avec toutefois de fortes variations régionales. Ces changements peuvent être constatés sur la station météorologique de Météo-France la plus proche, « Biarritz-Pays-Basque », sur la commune d’Anglet, mise en service en 1956 et qui se trouve à 5 km à vol d’oiseau[20][Note 6], où la température moyenne annuelle évolue de 14,1 °C pour la période 1971-2000, à 14,3 °C pour 1981-2010[22], puis à 14,6 °C pour 1991-2020.

Le réseau Natura 2000 est un réseau écologique européen de sites naturels d’intérêt écologique élaboré à partir des Directives « Habitats » et « Oiseaux », constitué de zones spéciales de conservation (ZSC) et de zones de protection spéciale (ZPS). Un site Natura 2000 a été défini sur la commune au titre de la « directive Habitats » : « l’Adour »[25], d’une superficie de 3 565 ha, un site important pour les poissons migrateurs, l’Angélique des estuaires (espèce endémique) et le Vison d’Europe,.

L’inventaire des zones naturelles d’intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) a pour objectif de réaliser une couverture des zones les plus intéressantes sur le plan écologique, essentiellement dans la perspective d’améliorer la connaissance du patrimoine naturel national et de fournir aux différents décideurs un outil d’aide à la prise en compte de l’environnement dans l’aménagement du territoire.

Une ZNIEFF de type 2 est recensée sur la commune[27][Carte 3] : « l’Adour d’Aire-sur-l’Adour à la confluence avec la Midouze, tronçon des saligues et gravières » (2 324,27 ha), couvrant 63 communes dont 54 dans les Landes et 9 dans les Pyrénées-Atlantiques.

Boucau est une commune urbaine, car elle fait partie des communes denses ou de densité intermédiaire, au sens de la grille communale de densité de l’Insee,,,. Elle appartient à l’unité urbaine de Bayonne (partie française), une agglomération internationale dont la partie française regroupe 30 communes[34] et 251 520 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue,.

Par ailleurs la commune fait partie de l’aire d’attraction de Bayonne (partie française), dont elle est une commune du pôle principal. Cette aire, qui regroupe 56 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[37][38].

La commune, bordée par l’estuaire de l’Adour, est également une commune littorale au sens de la loi du , dite loi littoral. Des dispositions spécifiques d’urbanisme s’y appliquent dès lors afin de préserver les espaces naturels, les sites, les paysages et l’équilibre écologique du littoral, comme par exemple le principe d’inconstructibilité, en dehors des espaces urbanisés, sur la bande littorale des 100 mètres, ou plus si le plan local d’urbanisme le prévoit[40][41].

L’occupation des sols de la commune, telle qu’elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l’importance des territoires artificialisés (69,7 % en 2018), en augmentation par rapport à 1990 (55,8 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : zones urbanisées (48,8 %), espaces verts artificialisés, non agricoles (15,4 %), forêts (15,1 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (5,5 %), eaux maritimes (5,4 %), zones agricoles hétérogènes (5,1 %), prairies (4,5 %).

L’IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIII siècle), la carte d’état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd’hui)[Carte 4].

Le toponyme Boucau apparaît sous les formes Puncta (XIIe siècle), Putta et Puncta (début XIII siècle, Pardessus, collection des lois maritimes[43]), Le Boucquau de Bayonne (1586, André Thevet, Le Grand Insulaire), La Punte (1255, archives de Bayonne), Le Boucau (1863, dictionnaire topographique Béarn-Pays basque[43]) et Bokale au XIXe siècle.

Le nom basque de Boucau est Bokale. Il fut normalisé par l’Académie de la langue basque le .

Le gentilé est bokales.

Son nom occitan gascon est Lo Bocau [lu βuˈkaw], qui signifie dans cette langue l’embouchure[réf. nécessaire].

C’est en 1578 que l’Adour, dont l’embouchure se trouve alors plus au nord, à Vieux-Boucau, est détournée pour se jeter dans un quartier de la ville de Tarnos (Landes) : le Boucau.
En effet, en 1562, la ville de Bayonne, alors en déclin, obtient de Charles IX de France qu’on lui donne un accès direct à l’océan. C’est Louis de Foix qui fait réaliser la trouée vers l’océan dans laquelle le fleuve s’engouffre le 25 octobre 1578.
Le trafic du port fait alors vivre des pilotes guidant les navires et quelques dockers.

Boucau a fait partie de la baronnie du Seignanx. Le Seignanx est centré sur les croupes surplombant les anciens marais d’Orx, asséchés en 1864. Il était initialement constitué des localités de Boucau, Tarnos, Ondres, Saint-Martin-de-Seignanx, et Saint-André-de-Seignanx.

En 1855, le tracé de la liaison ferroviaire Bordeaux-Bayonne entraîne la création d’une gare dans ce même quartier. Napoléon III, le [48], décide de la création de la commune de Boucau, en détachant deux quartiers de Tarnos : le quartier bas (Boucau) et le quartier haut (Romatet).

L’amélioration des accès maritimes, la desserte ferroviaire, la proximité de l’Espagne avec ses gisements de minerai de fer de Biscaye vont conduire à l’implantation de l’usine des Forges de l’Adour en 1881. L’usine est spécialisée dans la production de rails et accessoires des voies ferrées. Cette industrialisation subite va entraîner une expansion économique et démographique sans précédent sur la commune. L’« épopée » des forges s’achève en 1965.

Comme précisé plus haut Boucau faisait partie de Tarnos (Landes, Gascogne… !) Faut-il parler de Pays basque alors ?

Les activistes basques ajoutent à la quasi-totalité des cartes récentes où figure une frontière précise pour la province du Labourd Boucau. De même, cette ville est généralement mentionnée dans les listes de communes du Labourd[50].

Les choses ne sont néanmoins pas totalement simples : du point de vue de la stricte histoire administrative, Boucau n’a en effet jamais été dépendante du Labourd ni de Bayonne. Simple écart de Tarnos sous l’Ancien Régime, elle suivait le même sort que les paroisses du Seignanx : la coutume en vigueur y était celle de Dax, la sénéchaussée celle de Tartas.

Malgré l’influence des frontières départementales contemporaines, il n’en reste pas moins que la représentation commune en ce début de XXI siècle ne rattache en général pas Boucau au Pays basque.

Boucau fait partie de l’Eurocité basque Bayonne – San Sebastián.

Boucau fait partie de six structures intercommunales :

Drapeau de l'Espagne Montilla (Espagne) (Espagne) depuis 1979.

L’évolution du nombre d’habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1856. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l’Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d’information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d’une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[62].

En 2019, la commune comptait 8 627 habitants, en augmentation de 10,08 % par rapport à 2013 (Pyrénées-Atlantiques : +2,8 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

La commune fait partie de l’aire urbaine de Bayonne.

La commune dispose de six écoles : trois écoles maternelles publiques (Elisa Lassalle, Jean-Baptiste Lanusse et Irène Joliot-Curie), deux écoles élémentaires publiques (Jean Abbadie et Paul Langevin) et une école primaire privée (Sainte-Jeanne-d’Arc).

Son industrie se résume aujourd’hui à l’Aciérie de l’Atlantique (groupe espagnol Celsa depuis mai 2007), créée en 1995, spécialisée dans la production de billettes d’acier.

Les Ciments de l’Adour, filiale des Ciments français (groupe Italcementi), ont maintenu une usine de fabrication de ciments à l’emplacement des anciennes Forges de l’Adour jusqu’en 1993. Jusqu’à cette date, des barges transportant du calcaire en provenance des carrières de Guiche et d’Arancou descendaient l’Adour (à heures variables, compte tenu de l’influence des marées sur les tirants d’air sous les ponts) pour alimenter l’usine. Depuis cette date, l’usine a été transformée en centre de broyage. Elle est désormais un centre d’ensachage de ciments fabriqués en Espagne par le même groupe.

Comme le reste de la Côte basque et aquitaine, la commune vit du tourisme littoral.

Les deux versions de la Carte des sept provinces basques montrant la délimitation actuelle de l’euscara en dialectes, sous-dialectes et variétés dressée en 1863 par le prince Louis-Lucien Bonaparte placent Boucau en dehors de l’aire bascophone.

Le Recueil de linguistique et de toponymie des Pyrénées réalisé en 1887 par Julien Sacaze nous livre pour Boucau une version en gascon, composée d’une traduction de deux textes mythologiques, ainsi que d’une liste des micro-toponymes de la commune.

Le Recueil des idiomes de la région gasconne réalisé en 1894 par le linguiste Édouard Bourciez cite pour Boucau une version de la parabole de l’enfant prodigue traduite en gascon.

La carte du Pays basque français dressée en 1943 par Maurice Haulon laisse apparaître la “démarcation actuelle entre la langue basque et les dialectes romans”, incluant la commune de Boucau dans l’aire gasconophone.

D’après la Morfología del verbo auxiliar vasco [Morphologie du verbe auxiliaire basque], Boucau n’est pas située dans l’aire bascophone.

Organisées par le Comité des fêtes, les fêtes patronales se déroulent à la Pentecôte.

Centre Culturel Paul Vaillant-Couturier (Apollo)

La commune dispose de trois écoles primaires et d’un collège (collège Henri-Barbusse).

Les lignes B, 4, 7 et 9 du réseau de bus Chronoplus, exploité par Keolis Côte Basque-Adour desservent Boucau en la reliant aux autres communes de l’agglomération : Anglet, Bayonne, Biarritz, Bidart, Saint-Pierre-d’Irube et Tarnos[70].

La page est mise en ligne à des fins d’information du public et en vue d’informer les clients. Par ailleurs elle est régulièrement mise à jour, dans la mesure du possible. Néanmoins en raison de l’évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle. Nous vous invitons toutefois à nous interroger pour toute question ou problème concernant le thème évoqué au 01 40 61 94 59. Cependant en aucun cas FCGE ne pourra être tenu responsable de l’inexactitude et de l’obsolescence des articles du site.  xtremwebsite carte grise en ligne à Boucau changement adresse carte grise ants carte grise simulateur carte grise prix carte grise changements adresse carte grise</span>