Search
Close this search box.

Votre carte grise en ligne
en 5 mn à Brignemont

Commander votre carte grise en ligne et recevez là directement chez vous en faisant confiance à un professionnel agréé par le ministère de l’Intérieur N°33958

Choisissez votre démarche ci-dessous pour obtenir votre tarif en ligne

Changement de titulaire

Suite à l’acquisition d’un véhicule d’occasion

Changement d'adresse

Vous avez où vous allez déménager

Demande de duplicata

Votre carte grise a été volée ou perdue

Changement d'état civil

Suite à un divorce, mariage, ou un décès.

Déclaration de session

Vous avez cédé votre véhicule

Carte grise véhicule neuf

Vous venez d’acheter un véhicule neuf

Changement de propriétaire

Suite à l’acquisition d’un véhicule d’occasion

Changement d'adresse

Vous avez où vous allez déménager

Demande de duplicata

Votre carte grise a été volée ou perdue

Changement d'état civil

Suite à un divorce, mariage, ou un décès.

Déclaration de session

Vous avez vendu votre véhicule

Véhicule neuf

Vous venez d’acheter un véhicule neuf

[trustindex no-registration=google]

Prix carte grise en ligne à Brignemont

Le prix de la carte grise est calculé en fonction du coût du cheval fiscal fixé par le conseil régional. 

A ce montant peut s’ajouter d’autres taxes qui sont généralement tributaires du véhicule : la date de sa mise en circulation, son ancienneté, le type du carburant, son taux d’émission de CO2,…

Le prix du cheval fiscal à Brignemont , est le même dans toute les villes Haute-Garonne , et est imposé aussi bien par l’ANTS que par FCGE Paris. 

carte grise en ligne à Brignemont changement adresse carte grise ants carte grise simulateur carte grise prix carte grise changements adresse carte

Certifié par le Ministère de l’Intérieur.

Habilitation préfecture: N°24267
Agrément N°: 33958

Les documents à fournir

  • Carte grise originale et une photocopie
  • Demande de certificat d’immatriculation d’un véhicule (original rempli et signé par le demandeur)
  • Original de la déclaration de cession d’un véhicule (original rempli et signé par le vendeur)
  • Mandat d’immatriculation (rempli et signé)
  • Contrôle technique de moins de 6 mois pour les véhicules de plus de 4 ans (photocopie)
  • Justificatif de domicile (photocopie)
  • Pièce d’identité du demandeur (photocopie)
  • Attestation d’assurance (photocopie)
  • Attestation d’assurance du véhicule
  • Photocopie du permis de conduire du demandeur

MIEUX CONNAÎTRE BRIGNEMONT

Brignemont (Brinhemont en occitan) est une commune française située dans le département de la Haute-Garonne, en région Occitanie. Sur le plan historique et culturel, la commune est dans le pays de Rivière-Verdun, un petit pays d’élection de l’est de la Gascogne, à l’écart des grandes voies de communication, et s’étageant sur les terrasses de la rive gauche de la Garonne, entre la vallée de la Save et la Lomagne, et se prolongeant en Gascogne toulousaine.

Exposée à un climat océanique altéré, elle est drainée par le Lambon, le ruisseau de Nadesse, le Brounan, le ruisseau du Junau et par divers autres petits cours d’eau. La commune possède un patrimoine naturel remarquable composé d’une zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique.

Brignemont est une commune rurale qui compte 374 habitants en 2019, après avoir connu un pic de population de 1 012 habitants en 1821. Elle fait partie de l’aire d’attraction de Toulouse. Ses habitants sont appelés les Brignemontois ou Brignemontoises.

Le patrimoine architectural de la commune comprend un immeuble protégé au titre des monuments historiques : le moulin-Neuf, classé en 1991.

La commune de Brignemont se trouve dans le département de la Haute-Garonne, en région Occitanie.

Elle se situe à 41 km à vol d’oiseau de Toulouse, préfecture du département, et à 28 km de Léguevin[2], bureau centralisateur du canton de Léguevin dont dépend la commune depuis 2015 pour les élections départementales. La commune fait en outre partie du bassin de vie de Cadours[I 1].

Les communes les plus proches sont[3] : Le Causé (2,8 km), Cabanac-Séguenville (3,9 km), Goas (4,3 km), Gariès (4,4 km), Sainte-Anne (4,5 km), Cox (4,8 km), Sarrant (4,9 km), Faudoas (5,4 km).

Sur le plan historique et culturel, Brignemont fait partie du pays de Rivière-Verdun, un petit pays d’élection de l’est de la Gascogne sis à l’écart des grandes voies de communication. Ce territoire s’étage sur les terrasses de la rive gauche de la Garonne, entre la vallée de la Save et la Lomagne, et se prolonge plein est en Gascogne toulousaine.

Brignemont est limitrophe de huit autres communes dont deux dans le département du Gers et deux dans le département de Tarn-et-Garonne.

Brignemont est limitrophe de huit autres communes dont deux dans le département du Gers et deux dans le département de Tarn-et-Garonne.

La commune est dans le bassin de la Garonne, au sein du bassin hydrographique Adour-Garonne. Elle est drainée par le Lambon, le ruisseau de Nadesse, le Brounan, le ruisseau du Junau, Ribéro del Fray, le ruisseau de Coumos, le ruisseau de La, le ruisseau de la Pissette, le ruisseau d’en Coumère, le ruisseau d’en coupasse, le ruisseau de Ribérot, le ruisseau des Capots, le ruisseau de Tillos, le ruisseau de tros, et par un petit cours d’eau, constituant un réseau hydrographique de 29 km de longueur totale[7][8].

Le Lambon, d’une longueur totale de 25,8 km, prend sa source dans la commune et s’écoule du sud-ouest vers le nord-est. Il traverse la commune et se jette dans la Garonne à Mas-Grenier, après avoir traversé 9 communes.

Le ruisseau de Nadesse, d’une longueur totale de 23,9 km, prend sa source dans la commune de Cox et s’écoule du sud-ouest vers le nord-est. Il traverse la commune et se jette dans la Garonne à Verdun-sur-Garonne, après avoir traversé 7 communes.

La superficie de la commune est de 2 196 hectares ; son altitude varie de 136 à 286 mètres.

L’inventaire des zones naturelles d’intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) a pour objectif de réaliser une couverture des zones les plus intéressantes sur le plan écologique, essentiellement dans la perspective d’améliorer la connaissance du patrimoine naturel national et de fournir aux différents décideurs un outil d’aide à la prise en compte de l’environnement dans l’aménagement du territoire. Une ZNIEFF de type 1 est recensée sur la commune[12] : la « forêt de Jouanicou et bois de Billère » (457 ha), couvrant 4 communes du département.

Accès avec le réseau Arc-en-ciel de Haute-Garonne.

Le village aurait peut-être été bâti sur un ancien oppidum celte (en occurrence, les Volques Tectosages). Étant un ancien village de potiers (comme la commune de Cox, située à quelques kilomètres, dans la Haute-Garonne), Brignemont (anciennement appelé Brugimonte jusqu’en 1539) présenterait un intérêt archéologique. Toute la surface du village est « percée » par de nombreux puits aux formes évasées où il a été retrouvé des cendres et des ossements d’animaux. Il est possible que ce soient des vestiges d’offrandes d’anciens rites funéraires. On aurait découvert un puits contenant des inscriptions. Dans certains de ces puits, il a été trouvé des fragments de poteries pouvant dater du XVI siècle. Plusieurs maisons du village ont d’anciennes caves, parfois reliées par des souterrains. L’ancienne école des filles est habitée, et l’ancienne école des garçons se trouvait à emplacement de l’école primaire actuelle. Tout le potentiel archéologique de Brignemont n’a pas encore été exploré. Brignemont a bénéficié d’une charte en 1310.

En 1778 dans ce village, on luttait encore contre les loups. Extrait de la délibération consulaire du  : sur incitation du subdélégué de l’Intendant, il a été décidé qu’on donne pouvoir aux consuls d’acheter une bête, âne, cheval ou brebis, au plus bas prix, ainsi que la quantité de noix vomique nécessaire, pour la dite bête être conduite du côté de Saint Etienne où elle sera tuée, écorchée, découpée et saupoudrée de noix vomique, en dedans et en dehors. Et, au bout de huit à dix jours d’exposition, en faire enterrer les restes. Information sera donnée à l’Intendant du nombre de loups qui seront trouvés morts.

Pendant des siècles, ils ont fait partie du paysage. Au XVIII siècle, on en comptait 6 sur la carte de Cassini (1725). Cinq ont complètement disparu ou ne sont plus qu’un tas de décombres : Belpech, Sarrot, Séguenville, La Guille vers Sarrant et Grisfoulet vers Saint-Paul[15]. Il reste encore le moulin neuf, classé monument historique en 1991 et restauré en 1996. Le moulin se visite et produit à nouveau de la farine. À noter que de 1955 à 1969, un minoterie fut créée dans le village près de l’église.

Le nombre d’habitants au recensement de 2017 étant compris entre 100 habitants et 499 habitants, le nombre de membres du conseil municipal pour l’élection de 2020 est de onze,.

Commune faisant partie de la sixième circonscription de la Haute-Garonne, de la communauté de communes des Hauts Tolosans et du canton de Léguevin (avant le redécoupage départemental de 2014, Brignemont faisait partie de l’ex-canton de Cadours) et avant le de la communauté de communes des Coteaux de Cadours.

L’évolution du nombre d’habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l’Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d’information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d’une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[19].

En 2019, la commune comptait 374 habitants, en diminution de 4,35 % par rapport à 2013 (Haute-Garonne : +7,81 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Brignemont fait partie de l’académie de Toulouse.

Chasse, pétanque.

En 2018 (données Insee publiées en ), la commune compte 160 ménages fiscaux, regroupant 364 personnes. La médiane du revenu disponible par unité de consommation est de 20 710 [I 2] (23 140  dans le département).

En 2018, la population âgée de 15 à 64 ans s’élève à 225 personnes, parmi lesquelles on compte 79,2 % d’actifs (72,4 % ayant un emploi et 6,8 % de chômeurs) et 20,8 % d’inactifs,. Depuis 2008, le taux de chômage communal (au sens du recensement) des 15-64 ans est inférieur à celui de la France et du département.

La commune fait partie de la couronne de l’aire d’attraction de Toulouse, du fait qu’au moins 15 % des actifs travaillent dans le pôle,. Elle compte 43 emplois en 2018, contre 48 en 2013 et 43 en 2008. Le nombre d’actifs ayant un emploi résidant dans la commune est de 166, soit un indicateur de concentration d’emploi de 25,7 % et un taux d’activité parmi les 15 ans ou plus de 58,6 %[I 8].

Sur ces 166 actifs de 15 ans ou plus ayant un emploi, 35 travaillent dans la commune, soit 21 % des habitants. Pour se rendre au travail, 87,1 % des habitants utilisent un véhicule personnel ou de fonction à quatre roues, 3,7 % s’y rendent en deux-roues, à vélo ou à pied et 9,2 % n’ont pas besoin de transport (travail au domicile)[I 10].

18 établissements sont implantés à Brignemont au [I 11]. Le secteur des activités spécialisées, scientifiques et techniques et des activités de services administratifs et de soutien est prépondérant sur la commune puisqu’il représente 33,3 % du nombre total d’établissements de la commune (6 sur les 18 entreprises implantées à Brignemont), contre 19,8 % au niveau départemental.

La commune est dans les « Coteaux du Gers », une petite région agricole occupant une partie nord-ouest du département de la Haute-Garonne, caractérisée par une succession de coteaux peu accidentés, les surfaces cultivées étant entièrement dévolues aux grandes cultures. En 2020, l’orientation technico-économique de l’agriculture[Note 7] sur la commune est la culture de céréales et/ou d’oléoprotéagineuses.

Le nombre d’exploitations agricoles en activité et ayant leur siège dans la commune est passé de 49 lors du recensement agricole de 1988 à 30 en 2000 puis à 28 en 2010[28] et enfin à 28 en 2020, soit une baisse de 43 % en 32 ans. Le même mouvement est observé à l’échelle du département qui a perdu pendant cette période 57 % de ses exploitations[29][Carte 4]. La surface agricole utilisée sur la commune a quant à elle augmenté, passant de 1 831 ha en 1988 à 2 036 ha en 2020. Parallèlement la surface agricole utilisée moyenne par exploitation a augmenté, passant de 37 à 73 ha[28].

La page est mise en ligne à des fins d’information du public et en vue d’informer les clients. Par ailleurs elle est régulièrement mise à jour, dans la mesure du possible. Néanmoins en raison de l’évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle. Nous vous invitons toutefois à nous interroger pour toute question ou problème concernant le thème évoqué au 01 40 61 94 59. Cependant en aucun cas FCGE ne pourra être tenu responsable de l’inexactitude et de l’obsolescence des articles du site.  xtremwebsite carte grise en ligne à Brignemont changement adresse carte grise ants carte grise simulateur carte grise prix carte grise changements adresse carte grise</span>