Votre carte grise en ligne
en 5 mn à Chitry

Passer votre commande de carte grise en ligne et recevez là directement chez vous en faisant confiance à un professionnel agréé par le ministère de l’Intérieur N°33958

Choisissez votre démarche ci-dessous pour obtenir votre tarif en ligne

Changement de propriétaire

Suite à l’acquisition d’un véhicule d’occasion

Changement d'adresse

Vous avez où vous allez déménager

Demande de duplicata

Votre carte grise a été volée ou perdue

Changement d'état civil

Suite à un divorce, mariage, ou un décès.

Déclaration de session

Vous avez vendu votre véhicule

Carte grise véhicule neuf

Vous venez d’acheter un véhicule neuf

Changement de propriétaire

Suite à l’acquisition d’un véhicule d’occasion

Changement d'adresse

Vous avez où vous allez déménager

Demande de duplicata

Votre carte grise a été volée ou perdue

Changement d'état civil

Suite à un divorce, mariage, ou un décès.

Déclaration de session

Vous avez vendu votre véhicule

Véhicule neuf

Vous venez d’acheter un véhicule neuf

[trustindex no-registration=google]

Prix carte grise en ligne à Chitry

Le prix de la carte grise est calculé en fonction du coût du cheval fiscal fixé par le conseil régional. 

A ce montant peut s’ajouter d’autres taxes qui sont généralement tributaires du véhicule : la date de sa mise en circulation, son ancienneté, le type du carburant, son taux d’émission de CO2,…

Le prix du cheval fiscal à Chitry , est le même dans toute les villes Yonne , et est imposé aussi bien par l’ANTS que par FCGE Paris. 

carte grise en ligne à Chitry changement adresse carte grise ants carte grise simulateur carte grise prix carte grise changements adresse carte

Certifié par le Ministère de l’Intérieur.

Habilitation préfecture: N°24267
Agrément N°: 33958

Les documents à fournir

  • Carte grise originale et une photocopie
  • Demande de certificat d’immatriculation d’un véhicule (original rempli et signé par le demandeur)
  • Original de la déclaration de cession d’un véhicule (original rempli et signé par le vendeur)
  • Mandat d’immatriculation (rempli et signé)
  • Contrôle technique de moins de 6 mois pour les véhicules de plus de 4 ans (photocopie)
  • Justificatif de domicile (photocopie)
  • Pièce d’identité du demandeur (photocopie)
  • Attestation d’assurance (photocopie)
  • Attestation d’assurance du véhicule
  • Photocopie du permis de conduire du demandeur

MIEUX CONNAÎTRE CHITRY

Chitry (aussi appelée Chitry-le-Fort) est une commune française, située dans le département de l’Yonne en région Bourgogne-Franche-Comté. Chitry fait partie de l’agglomération d’Auxerre, c’est une commune membre de la communauté d’agglomération de l’Auxerrois

Chitry se trouve entre Saint-Bris-le-Vineux et Courgis.

Chitry est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l’Insee,,,.

Par ailleurs la commune fait partie de l’aire d’attraction d’Auxerre, dont elle est une commune de la couronne. Cette aire, qui regroupe 104 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[4][5].

L’occupation des sols de la commune, telle qu’elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l’importance des territoires agricoles (76,6 % en 2018), une proportion sensiblement équivalente à celle de 1990 (77,6 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (48,7 %), forêts (20,6 %), zones agricoles hétérogènes (14,3 %), cultures permanentes (13,6 %), zones urbanisées (2,8 %).

L’IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIII siècle), la carte d’état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd’hui)[7].

En 1549, les deux parties du village, formant deux fiefs séparés s’appelaient Chitry-Dessus et Chitry-Dessous. Ces deux dénominations indiquaient que, du X au XIIIe siècle, Chitry était divisé en deux parties, en raison de deux seigneuries distinctes et parfois rivales. La première, côté sud de la rue principale, la partie haute, relevait du comté de Tonnerre, en Champagne et la seconde, côté nord, la partie basse, comprenant l’église fortifiée, relevait du comté d’Auxerre, en Bourgogne. La grande rue était la ligne de séparation des deux provinces.

Le blason de Chitry a été choisi comme étant l’écusson représentant les armoiries de la famille de Choiseul, un membre de cette famille était seigneur de Chitry en 1505. « D’azur à la croix d’or, cantonnée de 18 billettes de même, 5 dans les cantons du chef et 4 dans ceux de pointe ». Pour donner plus d’intérêt à la commune, on remplaça les cinq billettes du canton droit du chef par une effigie de l’église.

La mairie et les écoles ont été construites sur pilotis en 1868 car, à cette époque, il y avait un marais à cet endroit.

La terre de Chitry appartient au XIII siècle à une branche de la famille des Barres (1275 Jean des Barres et son neveu Gui). Les de Maisey (Jean en 1346) ; de Mello, de Saint-Bris, leur succèdent (Dreu en 1369). Les archives communales détiennent un lot exceptionnel de documents concernant la communauté villageoise durant la guerre de Cent Ans. C’est ainsi qu’on voit les habitants se cotiser durant la première phase de cette guerre pour fortifier leur église. L’initiative contrariant la politique de « terre brûlée » du Dauphin, les habitants sont amenés à accepter que la Couronne désigne le capitaine de leur moutier qu’ils avaient pris l’habitude de désigner directement[8]. L’église comportera jusqu’à trois tours. Il n’en subsiste que deux, dont une tour massive en forme de donjon. Au milieu du XVII siècle, la famille de Lambert, des marquis de Saint-Bris, acquiert la seigneurie de Chitry[9].

La rue centrale du village sert de limite à deux circonscriptions fiscales : celle de Tonnerre et celle d’Auxerre. Elles-mêmes perpétuaient une division féodale. Autant dire que lors des visites des « rats de cave », les tonneaux passaient d’un côté à l’autre de la rue. Ce mouvement de tangage souterrain peut expliquer la fortune des marchands de vin locaux.

Comme beaucoup de villages icaunais, Chitry est fortifié en 1538, avec des murailles.

En 1509, le pape accorde cent jours d’indulgence à ceux qui visiteront l’église Saint-Valérien à l’occasion de certaines fêtes.

Les Choiseul tiennent la seigneurie : Alix de Choiseul, veuve de Nicolas de Choiseul seigneur de Praslin en 1548 ; Georges en 1575 ; Ferry de Choiseul, maréchal des camps et armées du Roi en 1623 ; Madeleine de Choiseul, veuve de Jean Mallet comte de Dubrée en 1646. Mais d’autres lots sont à Jean de Crespy (la moitié en 1575 et 1602).

En 1646 et 1647, Jean de Lambert, marquis de Saint-Bris et maréchal des camps et armées du Roi, achète la baronnie au sieur de Vatimont de Praslin, de Choiseul et à la veuve de Jean Mallet. Le sort de Chitry devient lié à celui de sa puissante voisine.

Le commerce du vin permet aux fils du village de se rendre à Paris et de s’y faire immatriculer bourgeois de Paris. Ce statut procure des avantages pour y introduire des productions venues de province. La réussite profite aux plus hardis. Les Poan deviennent marchand de vin privilégiés suivant la Cour dès le début du XVII siècle. Par la suite, les Guénier (venus de Saint-Cyr-les-Colons, passés à Quenne et Saint-Bris)[10], les Campenon (venus de Saint-Bris et repartis à Tonnerre) brilleront dans le monde étroit des marchands commissionnaires de vin.

Le village de Chitry est connu pour avoir donné un nombre remarquablement élevé de prêtres au diocèse durant le XX siècle.

L’évolution du nombre d’habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l’Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d’information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d’une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[14].

En 2019, la commune comptait 345 habitants, en diminution de 5,22 % par rapport à 2013 (Yonne : −1,69 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

L’église étant « fortifiée », c’est de là que vient le suffixe le Fort car la vraie dénomination est Chitry-le-Fort.

L’édifice est classé au titre des monuments historiques en 1905.

La page est mise en ligne à des fins d’information du public et en vue d’informer les clients. Par ailleurs elle est régulièrement mise à jour, dans la mesure du possible. Néanmoins en raison de l’évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle. Nous vous invitons toutefois à nous interroger pour toute question ou problème concernant le thème évoqué au 01 40 61 94 59. Cependant en aucun cas FCGE ne pourra être tenu responsable de l’inexactitude et de l’obsolescence des articles du site.  xtremwebsite carte grise en ligne à Chitry changement adresse carte grise ants carte grise simulateur carte grise prix carte grise changements adresse carte grise</span>