Votre carte grise en ligne
en 5 mn à Compains

Faites votre demande de carte grise en ligne et recevez là directement chez vous en faisant confiance à un professionnel agréé par le ministère de l’Intérieur N°33958

Sélectionner votre démarche ci-dessous pour obtenir votre prix en ligne

Changement de titulaire

Suite à l’acquisition d’un véhicule d’occasion

Changement d'adresse

Vous avez où vous allez déménager

Demande de duplicata

Votre carte grise a été volée ou perdue

Changement d'état civil

Suite à un divorce, mariage, ou un décès.

Déclaration de session

Vous avez vendu votre véhicule

Carte grise véhicule neuf

Vous venez d’acheter un véhicule neuf

Changement de titulaire

Suite à l’acquisition d’un véhicule d’occasion

Changement d'adresse

Vous avez où vous allez déménager

Demande de duplicata

Votre carte grise a été volée ou perdue

Changement d'état civil

Suite à un divorce, mariage, ou un décès.

Déclaration de session

Vous avez cédé votre véhicule

Véhicule neuf

Vous venez d’acheter un véhicule neuf

[trustindex no-registration=google]

Prix carte grise en ligne à Compains

Le prix de la carte grise est calculé en fonction du coût du cheval fiscal fixé par le conseil régional. 

A ce montant peut s’ajouter d’autres taxes qui sont généralement tributaires du véhicule : la date de sa mise en circulation, son ancienneté, le type du carburant, son taux d’émission de CO2,…

Le prix du cheval fiscal à Compains , est le même dans toute les villes Puy-de-Dôme , et est imposé aussi bien par l’ANTS que par FCGE Paris. 

carte grise en ligne à Compains changement adresse carte grise ants carte grise simulateur carte grise prix carte grise changements adresse carte

Certifié par le Ministère de l’Intérieur.

Habilitation préfecture: N°24267
Agrément N°: 33958

Les documents à fournir

  • Carte grise originale et une photocopie
  • Demande de certificat d’immatriculation d’un véhicule (original rempli et signé par le demandeur)
  • Original de la déclaration de cession d’un véhicule (original rempli et signé par le vendeur)
  • Mandat d’immatriculation (rempli et signé)
  • Contrôle technique de moins de 6 mois pour les véhicules de plus de 4 ans (photocopie)
  • Justificatif de domicile (photocopie)
  • Pièce d’identité du demandeur (photocopie)
  • Attestation d’assurance (photocopie)
  • Attestation d’assurance du véhicule
  • Photocopie du permis de conduire du demandeur

MIEUX CONNAÎTRE COMPAINS

Compains est une commune française située dans le département du Puy-de-Dôme, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

La commune de Compains est située sur les hauts plateaux volcaniques du Cézallier, au sud-ouest du département du Puy-de-Dôme.

Le village est au carrefour des routes départementales D 26 (entre Issoire et le col de la Chaumoune en direction du Cantal), D 36 (entre Ardes-sur-Couze et Besse-en-Chandesse puis Mont-Dore).

La commune comprend plusieurs hameaux ou écarts : Belleguette, Brion (où se tient chaque été une foire aux bestiaux réputée), Chandelière, Chaumiane, Chavade, Escouailloux, la Gardette, Marsol, la Roche, la Ronzière, etc.

Compains est limitrophe avec sept communes du Puy-de-Dôme.

Compains est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l’Insee,,,.

La commune est en outre hors attraction des villes,.

L’occupation des sols de la commune, telle qu’elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l’importance des forêts et milieux semi-naturels (75,5 % en 2018), en augmentation par rapport à 1990 (73,8 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (44,7 %), forêts (30,8 %), prairies (15,4 %), zones agricoles hétérogènes (8 %), eaux continentales (0,8 %), zones humides intérieures (0,3 %)[6].

L’IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIII siècle), la carte d’état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd’hui)[Carte 1].

La forteresse de Brion (Bréon) fut érigée vers la fin du premier millénaire à La Motte de Brion, dite au Moyen Âge la butte du Brion. Les chevaliers de Bréon des XIe et XIV siècles constituèrent un puissant lignage dont des fiefs importants, plusieurs châteaux et seigneuries, s’étendaient au cœur des montagnes du Cézalier entre Couze de Valbeleix et Alagon[Quoi ?]. C’est vers le haut de la pyramide féodale qu’il faut situer les Bréon qui, chevaliers « mutichâtelains », détenaient simultanément plusieurs seigneuries et châteaux. Vassaux des plus grands seigneurs auvergnats, on les retrouve témoins ou garants lors de signature d’accords importants, croisés à l’appel du pape ou du roi, procéduriers ou hôtes fastueux parfois, voyous à l’occasion.

Durant quatre siècles, les Bréon étendent leur influence sur une partie importante du Cézallier. Détenteurs de plusieurs fiefs et châteaux des montagnes, les Bréon ne font cependant pas partie des rares très anciennes familles d’Auvergne connues avant l’an mil, ni des plus puissantes familles nobles qui tinrent véritablement l’Auvergne du XI siècle. S’ils ne s’allient pas avec les plus grands lignages, ceux des dauphins, les Montboissier, des Mercœur ou des La Tour, leurs alliances sont malgré tout prestigieuses, orientées vers de vieilles familles nobles des montagnes du Haut-Pays voisines de leurs possession du Cézallier, les Chateauneuf, les Brezons, les Rochefort, les Dienne ou les Vissac, sécurisant ainsi leurs possessions dans la région.

À cette époque, les sources d’information sont rares, apparaît au XI siècle le chevalier Pierre de Bréon, époux en 1066 d’Artaude de Chateauneuf, fille de Guillaume de Chateauneuf-Randon, puissant seigneur de plus de quatre-vingts paroisses ou châteaux, sis en Vivarais, en Gévaudan et en Auvergne. Signe extérieur du pouvoir exercé par le seigneur de Brion sur la région, le château de Brion, aujourd’hui détruit, est cité au début du XIIIe siècle, dans un hommage rendu en 1222 par Maurin de Brion à son suzerain le comte de Clermont, dauphin d’Auvergne. Maurin reconnaît alors tenir en fief le château de Brion avec toutes ses appartenances et dépendances incluant tout ou partie de la paroisse de Compains.

Des recherches archéologiques, menées depuis l’année 2012 sous la direction de F. Surmely, ont permis la découverte d’un grand nombre de sites archéologiques, notamment d’époques médiévale et moderne sur tout le territoire de la commune et en particulier sur les plateaux. Un des sites découverts fait l’objet d’une fouille qui a débuté en 2014. Il s’agit d’un petit hameau, construit et habité au cours du XII siècle, puis abandonné. Il comprend plusieurs bâtiments, semi-enterrés, à murs en pierres sèches.

La commune de Compains est membre, depuis le [8], de la communauté de communes du Massif du Sancy, un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre créé le dont le siège est à Mont-Dore. Ce dernier est par ailleurs membre d’autres groupements intercommunaux[10].

Sur le plan administratif, elle est rattachée à l’arrondissement d’Issoire, à la circonscription administrative de l’État du Puy-de-Dôme et à la région Auvergne-Rhône-Alpes. Jusqu’en , elle faisait partie du canton de Besse-et-Saint-Anastaise[11].

Sur le plan électoral, elle dépend du canton du Sancy pour l’élection des conseillers départementaux, depuis le redécoupage cantonal de 2014 entré en vigueur en 2015, et de la troisième circonscription du Puy-de-Dôme pour les élections législatives, depuis le dernier découpage électoral de 2010[11].

Le conseil municipal de Compains, commune de moins de 1 000 habitants, est élu au scrutin majoritaire plurinominal à deux tours avec candidatures isolées ou groupées et possibilité de panachage[13]. Compte tenu de la population communale, le nombre de sièges à pourvoir lors des élections municipales de 2020 est de 11. Sur les douze candidats en lice, dix sont élus dès le premier tour, le , avec un taux de participation de 73,44 %. Le conseiller restant à élire est élu au second tour, qui se tient le du fait de la pandémie de Covid-19, avec un taux de participation de 65,63 %[14].

L’évolution du nombre d’habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l’Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d’information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d’une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[18].

En 2019, la commune comptait 128 habitants, en diminution de 0,78 % par rapport à 2013 (Puy-de-Dôme : +3,3 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Pendant le XIX siècle, la population se stabilisait autour de 900 habitants. Dès le début du XXe siècle, Compains a perdu énormément d’habitants, passant de 902 en 1906 à 162 en 1999. Une cause à cette importante diminution de la population est son taux de mortalité élevé (20,4  sur la période 1968-1975). Sur la période 1999-2010, celui-ci passe à 17,6 . Le taux annuel moyen de variation est négatif depuis 1968 (– 3,6 % en 1968-1975, – 0,2 % en 1999-2010 compensé toutefois par un solde migratoire positif).

La population de la commune est relativement âgée. En 2018, le taux de personnes d’un âge inférieur à 30 ans s’élève à 21,1 %, soit en dessous de la moyenne départementale (34,2 %). À l’inverse, le taux de personnes d’âge supérieur à 60 ans est de 41,4 % la même année, alors qu’il est de 27,9 % au niveau départemental.

En 2018, la commune comptait 64 hommes pour 64 femmes, soit un taux de 50,00 % de femmes, légèrement inférieur au taux départemental (51,59 %).

Les pyramides des âges de la commune et du département s’établissent comme suit.

Citée par Jean-Louis Murat dans son album Dolorès : « … Alors de la Godivelle à Compains, on me jure que c’est sortilège … » (Perce-neige).

La page est mise en ligne à des fins d’information du public et en vue d’informer les clients. Par ailleurs elle est régulièrement mise à jour, dans la mesure du possible. Néanmoins en raison de l’évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle. Nous vous invitons toutefois à nous interroger pour toute question ou problème concernant le thème évoqué au 01 40 61 94 59. Cependant en aucun cas FCGE ne pourra être tenu responsable de l’inexactitude et de l’obsolescence des articles du site.  xtremwebsite carte grise en ligne à Compains changement adresse carte grise ants carte grise simulateur carte grise prix carte grise changements adresse carte grise</span>