Votre carte grise en ligne
en 5 mn à Épinay-sous-Sénart

Commander votre carte grise en ligne et recevez là directement chez vous en faisant confiance à un professionnel agréé par le ministère de l’Intérieur N°33958

Sélectionner votre démarche ci-dessous pour obtenir votre prix en ligne

Changement de propriétaire

Suite à l’acquisition d’un véhicule d’occasion

Changement d'adresse

Vous avez où vous allez déménager

Demande de duplicata

Votre carte grise a été volée ou perdue

Changement d'état civil

Suite à un divorce, mariage, ou un décès.

Déclaration de session

Vous avez cédé votre véhicule

Carte grise véhicule neuf

Vous venez d’acheter un véhicule neuf

Changement de propriétaire

Suite à l’acquisition d’un véhicule d’occasion

Changement d'adresse

Vous avez où vous allez déménager

Demande de duplicata

Votre carte grise a été volée ou perdue

Changement d'état civil

Suite à un divorce, mariage, ou un décès.

Déclaration de session

Vous avez cédé votre véhicule

Véhicule neuf

Vous venez d’acheter un véhicule neuf

[trustindex no-registration=google]

Prix carte grise en ligne à Épinay-sous-Sénart

Le prix de la carte grise est calculé en fonction du coût du cheval fiscal fixé par le conseil régional. 

A ce montant peut s’ajouter d’autres taxes qui sont généralement tributaires du véhicule : la date de sa mise en circulation, son ancienneté, le type du carburant, son taux d’émission de CO2,…

Le prix du cheval fiscal à Épinay-sous-Sénart , est le même dans toute les villes Essonne , et est imposé aussi bien par l’ANTS que par FCGE Paris. 

carte grise en ligne à Épinay-sous-Sénart changement adresse carte grise ants carte grise simulateur carte grise prix carte grise changements adresse carte

Certifié par le Ministère de l’Intérieur.

Habilitation préfecture: N°24267
Agrément N°: 33958

Les documents à fournir

  • Carte grise originale et une photocopie
  • Demande de certificat d’immatriculation d’un véhicule (original rempli et signé par le demandeur)
  • Original de la déclaration de cession d’un véhicule (original rempli et signé par le vendeur)
  • Mandat d’immatriculation (rempli et signé)
  • Contrôle technique de moins de 6 mois pour les véhicules de plus de 4 ans (photocopie)
  • Justificatif de domicile (photocopie)
  • Pièce d’identité du demandeur (photocopie)
  • Attestation d’assurance (photocopie)
  • Attestation d’assurance du véhicule
  • Photocopie du permis de conduire du demandeur

MIEUX CONNAÎTRE ÉPINAY-SOUS-SÉNART

Épinay-sous-Sénart (prononcé [epinɛ su senaʁ] ) est une commune française située à vingt-deux kilomètres au sud-est de Paris dans le département de l’Essonne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Spinoliens.

Bordée par l’Yerres et la forêt de Sénart, proche de grands axes de communication, Épinay-sous-Sénart est une ville de plus de 12 000 habitants située dans le département de l’Essonne.

Épinay-sous-Sénart rassemble une population hétéroclite, près d’une centaine d’associations et des entreprises qui bénéficient de la Zone Franche Urbaine Sensible qui rassemble les quartiers de la Croix Rochopt, les Petits Sanceaux, le Clos Guillaume, Le Pré aux Agneaux, le Gué Mandres, et les grands ensembles de la Plaine 1 (Région Française), la Plaine 2 (les Écrivains), la Plaine 3 (les Musiciens) et les Cinéastes ainsi que la zone Industrielle de la Foret, dans le vieil Épinay.

Épinay-sous-Sénart est située à vingt-deux kilomètres au sud-est de Paris-Notre-Dame, point zéro des routes de France, neuf kilomètres au nord-est d’Évry[4], dix kilomètres au nord-est de Corbeil-Essonnes, dix-neuf kilomètres au nord-est de Montlhéry[6], vingt et un kilomètres au sud-est de Palaiseau, vingt-trois kilomètres au nord-est d’Arpajon[8], vingt-six kilomètres au nord-est de La Ferté-Alais, trente-trois kilomètres au nord-est de Milly-la-Forêt[10], trente-neuf kilomètres au nord-est d’Étampes, quarante et un kilomètres au nord-est de Dourdan[12].

La commune est traversée par la rivière l’Yerres, rivière affluent de la Seine.

Le point le plus bas de la commune est situé à trente-sept mètres d’altitude et le point culminant à quatre-vingt-sept mètres.

Épinay-sous-Sénart, située en Île-de-France, bénéficie d’un climat océanique dégradé aux hivers frais et étés doux, avec des précipitations régulières sur l’ensemble de l’année. En moyenne annuelle, la température s’établit à 10,8 °C, avec une moyenne maximale annuelle de 15,2 °C et une moyenne minimale de 6,4 °C. Le record de température la plus basse fut établi le avec −19,8 °C. La moindre densité urbaine explique une différence négative de deux à trois degrés relevée entre Brunoy et Paris. L’ensoleillement totalisant 1 798 heures est comparable à l’ensemble des régions au nord de la Loire mais moindre qu’au nord du département par la présence fréquente de nappe de brume à proximité de l’Yerres et de la vaste forêt de Sénart. Enfin, les précipitations s’établissent à 598,3 millimètres annuels, avec une moyenne mensuelle proche de cinquante millimètres et une pointe à soixante-trois millimètres en mai.

La ville d’Épinay-sous-Sénart peut être accessible en transports en commun. En effet, les lignes de bus C et 91.01 du service Transdev en Île-de-France desservent la ville, ces dernières partant de la gare de Boussy en passant par la gare de Brunoy, desservies par les trains de la ligne D du RER.

Une dizaine de quartiers compose la ville, la Plaine 1, la Plaine 2, la Plaine 3, les Cinéastes, la Croix Rochopt, les Petits Sanceaux, le Clos Guillaume, le Pré aux Agneaux, le Gué Mandres et le Vieil Épinay avec la zone industrielle de la Forêt. Néanmoins plusieurs quartiers ont été rattachés afin de créer la zone franche urbaine sensible de la Plaine-Cinéaste.

Épinay-sous-Sénart est une commune urbaine, car elle fait partie des communes denses ou de densité intermédiaire, au sens de la grille communale de densité de l’Insee,,,. Elle appartient à l’unité urbaine de Paris, une agglomération inter-départementale regroupant 411 communes[20] et 10 785 092 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue,.

Par ailleurs la commune fait partie de l’aire d’attraction de Paris, dont elle est une commune du pôle principal. Cette aire regroupe 1 929 communes[23][24].

Spinolium en 637, Espinolium en 1298, Espinoletum Sae Genovefae au XIII siècle, Epiney[25].

La commune fut créée en 1793 sous le nom d’Épinay-sous-Sénart, le nom actuel fut introduit par le Bulletin des lois en 1801.

Les Cinéastes, autrefois Gerbeaux, sont sortis de terre en 1967.

Alors qu’Épinay-sous-Sénart est encore un village, l’actuel quartier des Cinéastes fait partie des terres fertiles de la ville grâce à leur proximité avec l’Yerres. Puis avec les années soixante, du village naît une ville. En 1967, un lot de 810 logements est mis en chantier, baptisé résidence les Gerbeaux en l’honneur du passé rural d’Épinay-sous-Sénart, les numéros vont de 1 à 36. À partir de 1969, au fur et à mesure des installations, près de 4 000 Spinoliens vont vivre dans ces petits immeubles bordés de rosiers dont certains ouvrent leurs fenêtres sur la prairie et sur l’Yerres. Les enfants jouent sur le terrain d’aventure la Plaine Robinson situé derrière la Résidence. Pour accueillir ces nouveaux habitants deux groupes scolaires, Gerbeaux 1 et Gerbeaux 2, sont réalisés en et .

Vingt ans passent. Avec le temps, les logements vieillissent et le cadre de vie de la résidence des Gerbeaux est dégradé. En 1987, une rénovation-réhabilitation du quartier est envisagée et avec elle, le désir de la municipalité de l’époque, de lui donner une nouvelle identité. La résidence des Gerbeaux devient le quartier des Cinéastes par la délibération du . Les 16, 17, 18 et 19 résidence les Gerbeaux deviennent les 5, 6, 7 et 8 allée François-Truffaut. Le même jour le groupe scolaire Gerbeaux I prend le nom de Georges-Brassens tandis que Gerbeaux II devient le groupe scolaire Jacques-Brel. Une maison de quartier est créée : le centre social Jean-Monnet.

En 1990, le quartier des Cinéastes est inscrit dans le contrat de plan État-Région en site développement social des quartiers.

En 1994, le désenclavement des Cinéastes est amorcé par la réalisation de la voie reliant la rue Jean Paul-Sartre à la rue de l’Ile-de-France puis en 1998, avec la voie Hitchcock / Daudet, les Cinéastes sont reliés à la Plaine I.

À la rentrée 1969, un établissement neuf ouvre ses portes : le collège 600.

En hommage au comédien, la municipalité émet le vœu de l’appeler le CES Gérard-Philippe.

Très vite l’établissement s’avère trop petit. Le collège devient lycée et prend le nom de Maurice-Eliot le .). La construction d’un nouvel établissement, plus grand, débute en 1973. D’une superficie de 20 000 m, le CES 900 accueille ses premiers élèves le et prend le nom de collège La Vallée en .

Antérieurement à la loi du , la commune faisait partie du département de Seine-et-Oise. La réorganisation de la région parisienne en 1964 fit que la commune appartient désormais au département de l’Essonne et à son Arrondissement de Corbeil après un transfert administratif effectif au .

Pour l’élection des députés, la ville fait partie de la neuvième circonscription de l’Essonne.

Elle faisait partie de 1806 à 1919 du canton de Boissy-Saint-Léger, année où elle intègre le canton de Villeneuve-Saint-Georges, puis, en 1964, celui de Canton de Brunoy du département de Seine-et-Oise. Lors de la mise en place de l’Essonne, elle devient le chef-lieu du canton d’Épinay-sous-Sénart. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, ce canton, dont la commune est désormais le bureau centralisateur, est étendu, passant de 4 à huit communes (plus une partie de celle de Brunoy).

La ville adhérait depuis 2002 à la communauté d’agglomération du Val d’Yerres.

Dans le cadre de la mise en œuvre de la loi MAPAM du , qui prévoit la généralisation de l’intercommunalité à l’ensemble des communes et la création d’intercommunalités de taille importante, le préfet de la région d’Île-de-France approuve le un schéma régional de coopération intercommunale qui prévoit notamment la « fusion de la communauté d’agglomération Sénart Val de Seine, de la communauté d’agglomération du Val d’Yerres et extension du nouveau regroupement à la commune de Varennes-Jarcy », jusqu’alors membre de la communauté de communes du Plateau Briard. Celle-ci, après une consultation de ses habitants[29] qui s’est tenue en , intègre néanmoins la communauté de communes de l’Orée de la Brie le , de manière à ne pas être concernée par la Métropole du Grand Paris,.

Les communes de Sénart Val de Seine s’opposent à la création, et le maire de Draveil, Georges Tron, organise un référendum dans sa ville, qui aboutit à un rejet de la fusion par 98,3 %, mais avec une participation limitée à 23 % des électeurs,.

La création de la nouvelle communauté d’agglomération est néanmoins créée par arrêté préfectoral du « portant création d’un établissement public de coopération intercommunale issu de la fusion des communautés d’agglomération Sénart Val de Seine et Val d’Yerres », dénommée communauté d’agglomération Val d’Yerres Val de Seine.

Épinay-sous-Sénart a développé des associations de jumelage avec :

L’évolution du nombre d’habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l’Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d’information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d’une période de cinq ans. Pour les communes de plus de 10 000 habitants les recensements ont lieu chaque année à la suite d’une enquête par sondage auprès d’un échantillon d’adresses représentant 8 % de leurs logements, contrairement aux autres communes qui ont un recensement réel tous les cinq ans,

En 2019, la commune comptait 12 266 habitants, en diminution de 2,38 % par rapport à 2013 (Essonne : +3,81 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

La population de la commune est relativement jeune. En 2018, le taux de personnes d’un âge inférieur à 30 ans s’élève à 47,2 %, soit au-dessus de la moyenne départementale (39,9 %). À l’inverse, le taux de personnes d’âge supérieur à 60 ans est de 15,9 % la même année, alors qu’il est de 20,1 % au niveau départemental.

En 2018, la commune comptait 5 796 hommes pour 6 483 femmes, soit un taux de 52,80 % de femmes, légèrement supérieur au taux départemental (51,02 %).

Les pyramides des âges de la commune et du département s’établissent comme suit.

Les élèves d’Épinay-sous-Sénart sont rattachés à l’académie de Versailles. La commune dispose des écoles primaires du Pré-aux-Agneaux, Alphonse-Daudet, Jacques-Brel, Georges-Brassens et de la Croix-Rochopt, du collège de la Vallée et du lycée général et technologique Maurice-Eliot[74].

La La Maison des Arts et de la Cultureest un lieu pluridisciplinaire, regroupant différents espaces d’expression ,de diffusion, de soutien à la création artistique et d’action éducative et culturelle : Ma MAC a ouvert ses portes le 11 mai 2018. Elle comprend notamment :

Un centre de la protection maternelle et infantile et un centre de planification familiale[76] sont implantés dans la commune.

Épinay-sous-Sénart est une ville sportive: un club de football qui réunit plus de 400 licenciés, près de 2 000 Spinoliens sont licenciés dans un club, les clubs de karaté et de kung-fu sont parmi les meilleurs de France.

La commune dispose sur son territoire d’un bureau de poste.

La paroisse catholique d’Épinay-sous-Sénart est rattachée au secteur pastoral de Brunoy-Val d’Yerres et au diocèse d’Évry-Corbeil-Essonnes. Elle dispose de l’église Damien de Veuster. La communauté musulmane dispose dans la commune d’une mosquée. La communauté juive dispose d’une synagogue. Le séminaire orthodoxe russe[79] a été installé à Épinay-sous-Sénart en 2009, dans la maison Sainte-Geneviève qui appartenait auparavant aux sœurs auxiliatrices du purgatoire.

Il y a également une communauté chrétienne protestante à l’église Parole du Salut.

L’hebdomadaire Le Républicain relate les informations locales. La commune est en outre dans le bassin d’émission des chaînes de télévision France 3 Paris Île-de-France Centre, IDF1 et Téléssonne intégré à Télif.

Un marché se tient les mercredis et samedis matin.

En 2010, le revenu fiscal médian par ménage était de 28 423 , ce qui plaçait Epinay-sous-Sénart au 16 710 rang parmi les 31 525 communes de plus de 39 ménages en métropole[81].

Les berges de l’Yerres et la portion communale de la forêt de Sénart ont été recensés au titre des espaces naturels sensibles par le conseil général de l’Essonne.

Différents personnages publics sont nés, décédés ou ont vécu à Épinay-sous-Sénart :

La page est mise en ligne à des fins d’information du public et en vue d’informer les clients. Par ailleurs elle est régulièrement mise à jour, dans la mesure du possible. Néanmoins en raison de l’évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle. Nous vous invitons toutefois à nous interroger pour toute question ou problème concernant le thème évoqué au 01 40 61 94 59. Cependant en aucun cas FCGE ne pourra être tenu responsable de l’inexactitude et de l’obsolescence des articles du site.  xtremwebsite carte grise en ligne à Épinay-sous-Sénart changement adresse carte grise ants carte grise simulateur carte grise prix carte grise changements adresse carte grise</span>