Votre carte grise en ligne
en 5 mn à Gaillefontaine

Commander votre carte grise en ligne et recevez là directement chez vous en faisant confiance à un professionnel agréé par le ministère de l’Intérieur N°33958

Sélectionner votre démarche ci-dessous pour obtenir votre prix en ligne

Changement de titulaire

Suite à l’acquisition d’un véhicule d’occasion

Changement d'adresse

Vous avez où vous allez déménager

Demande de duplicata

Votre carte grise a été volée ou perdue

Changement d'état civil

Suite à un divorce, mariage, ou un décès.

Déclaration de session

Vous avez vendu votre véhicule

Carte grise véhicule neuf

Vous venez d’acheter un véhicule neuf

Changement de titulaire

Suite à l’acquisition d’un véhicule d’occasion

Changement d'adresse

Vous avez où vous allez déménager

Demande de duplicata

Votre carte grise a été volée ou perdue

Changement d'état civil

Suite à un divorce, mariage, ou un décès.

Déclaration de session

Vous avez cédé votre véhicule

Véhicule neuf

Vous venez d’acheter un véhicule neuf

[trustindex no-registration=google]

Prix carte grise en ligne à Gaillefontaine

Le prix de la carte grise est calculé en fonction du coût du cheval fiscal fixé par le conseil régional. 

A ce montant peut s’ajouter d’autres taxes qui sont généralement tributaires du véhicule : la date de sa mise en circulation, son ancienneté, le type du carburant, son taux d’émission de CO2,…

Le prix du cheval fiscal à Gaillefontaine , est le même dans toute les villes Seine-Maritime , et est imposé aussi bien par l’ANTS que par FCGE Paris. 

carte grise en ligne à Gaillefontaine changement adresse carte grise ants carte grise simulateur carte grise prix carte grise changements adresse carte

Certifié par le Ministère de l’Intérieur.

Habilitation préfecture: N°24267
Agrément N°: 33958

Les documents à fournir

  • Carte grise originale et une photocopie
  • Demande de certificat d’immatriculation d’un véhicule (original rempli et signé par le demandeur)
  • Original de la déclaration de cession d’un véhicule (original rempli et signé par le vendeur)
  • Mandat d’immatriculation (rempli et signé)
  • Contrôle technique de moins de 6 mois pour les véhicules de plus de 4 ans (photocopie)
  • Justificatif de domicile (photocopie)
  • Pièce d’identité du demandeur (photocopie)
  • Attestation d’assurance (photocopie)
  • Attestation d’assurance du véhicule
  • Photocopie du permis de conduire du demandeur

MIEUX CONNAÎTRE GAILLEFONTAINE

Gaillefontaine est une commune française située dans le département de la Seine-Maritime en région Normandie.

Gaillefontaine est une commune du pays de Bray en Normandie située dans la vallée de la Béthune.

Elle se trouve sur l’axe Rouen – Amiens, à environ 60 km de Rouen et 70 km d’Amiens, au carrefour de l’ex-RN 319 (RD 919) avec les D 9 et D 135.

Gaillefontaine est bordée au nord-ouest par la commune de Beaussault, au nord-est par celle de Conteville, à l’est par celle de Criquiers, au sud-est par celle d’Haucourt, au sud par celle de Longmesnil, à l’ouest par celles du Thil-Riberpé et de Compainville.

La commune accueille la source de la Béthune, qui est un affluent du fleuve côtier l’Arques.

Le climat qui caractérise la commune est qualifié, en 2010, de « climat océanique dégradé des plaines du Centre et du Nord », selon la typologie des climats de la France qui compte alors huit grands types de climats en métropole. En 2020, la commune ressort du type « climat océanique altéré » dans la classification établie par Météo-France, qui ne compte désormais, en première approche, que cinq grands types de climats en métropole. Il s’agit d’une zone de transition entre le climat océanique, le climat de montagne et le climat semi-continental. Les écarts de température entre hiver et été augmentent avec l’éloignement de la mer. La pluviométrie est plus faible qu’en bord de mer, sauf aux abords des reliefs[2].

Les paramètres climatiques qui ont permis d’établir la typologie de 2010 comportent six variables pour les températures et huit pour les précipitations, dont les valeurs correspondent à la normale 1971-2000. Les sept principales variables caractérisant la commune sont présentées dans l’encadré ci-après.

Avec le changement climatique, ces variables ont évolué. Une étude réalisée en 2014 par la Direction générale de l’Énergie et du Climat complétée par des études régionales[6] prévoit en effet que la température moyenne devrait croître et la pluviométrie moyenne baisser, avec toutefois de fortes variations régionales. Ces changements peuvent être constatés sur la station météorologique de Météo-France la plus proche, « Forges », sur la commune de Forges-les-Eaux, mise en service en 1959 et qui se trouve à 7 km à vol d’oiseau[8][Note 4], où la température moyenne annuelle est de 10,5 °C et la hauteur de précipitations de 827,2 mm pour la période 1981-2010. Sur la station météorologique historique la plus proche[Note 5], « Beauvais-Tillé », sur la commune de Tillé, dans le département de l’Oise, mise en service en 1944 et à 42 km, la température moyenne annuelle évolue de 10,4 °C pour la période 1971-2000[11] à 10,6 °C pour 1981-2010, puis à 11,1 °C pour 1991-2020[13].

Gaillefontaine est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l’Insee,,,. La commune est en outre hors attraction des villes[17][18].

L’occupation des sols de la commune, telle qu’elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l’importance des territoires agricoles (80,2 % en 2018), une proportion sensiblement équivalente à celle de 1990 (80,5 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : prairies (42 %), terres arables (38,2 %), forêts (17,1 %), zones urbanisées (2,7 %).

L’IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIII siècle), la carte d’état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd’hui)[20].

La localité est attestée sous le nom de Goislen fontana vers 1040 et 1066.

Selon Dauzat et Rostaing, il s’expliquerait par le nom de personne germanique Gailo et le latin fontana, fontaine, source.

Les Romains construisirent vers 450, une voie allant d’Amiens à Rouen.

Un vase en terre contenant soixante pièces d’argent, qui toutes portaient la légende Karlus Francorum Rex, datant de l’époque franque, a été trouvé vers 1850.

Au Moyen Âge, Gaillefontaine est le siège d’une vicomté, d’une châtellenie, d’un bailliage avec droit de haute, moyenne et basse justice s’étendant sur 24 seigneuries aux environs. Sa dévolution suit celle du château voisin de La Ferté.

En 912, Rollon constitue la seigneurie au profit d’un dénommé Eudes. En 1050, un château fort normand est édifié par Hugues Ier de Gournay sur une motte castrale[23]. Le château change ensuite souvent de mains jusqu’à sa destruction, au XV siècle (rois d’Angleterre puis rois de France).

Vers 1140, le prieuré de Clair-Ruissel est fondé pour des religieuses de l’abbaye Notre-Dame de Fontevraud.

En 1204, Gaillefontaine est réunie au domaine royal.

En 1310, Philippe le Beldonne la seigneurie de Gaillefontaine à Charles de Valois, qui l’échange avec Enguerrand de Marigny.

Le roi Charles IV le Bel séjourne au château en Charles de Valois en 1327. En 1349 : sa veuve, Jeanne d’Évreux, fonde à Gaillefontaine l’hôpital de la Sainte-Trinité. En 1332, Gaillefontaine constitue une commune, et on conserve un manuscrit par lequel la commune cède en viager la garde et l’entretien de cette maladrerie à Thomas de La Fontaine et à sa femme Marguerite.

Au XIV siècle, les Jacques investissent le prieuré de Clair-Ruissel.

Après avoir levé le siège de Beauvais en 1472, Charles le Téméraire assiège Gaillefontaine, démantèle la forteresse, pille le bourg et l’incendie.

Une léproserie est signalée au XV siècle.

Gaillefontaine a été chef-lieu de canton sous la Révolution.

Le domaine de Gaillefontaine est acheté le aux héritiers de M. du Ruey par Anne Adélaïde Dechaux, veuve du général Hoche.

Gaillefontaine absorbe en 1823 la commune de Saint-Maurice (“Sancti Mauricii” au XIIe siècle), puis, en 1825, celle de Noyers (“Noiers”, “Nouiers” en 1210 : plantation de noyers).

Entre 1881 et 1886, le marquis Ernest-Gabriel des Roys, petit-fils de la générale Hoche, fait construire l’actuel château. Il a été député de la Seine-Inférieure, conseiller général du canton de Forges-les-Eaux, conseiller municipal de Gaillefontaine,.

Gaillefontaine a été l’une des plus importantes localités du pays de Bray. De nos jours, les trois églises, les vieux noms des rues et les maisons anciennes avec façade à pans de bois sculptés, certaines en encorbellement, datant du XVI au XVIIIe siècle, rappellent son ancienneté.

Avant, la Révolution, la paroisse et châtellenie de Gaillefontaine était située au temporel dans le Bailliage et l’Élection de Neufchâtel, dans la Généralité de Rouen. Au spirituel, elle appartenait au doyenné de Neufchâtel, dans l’Archidiocèse de Rouen.

La commune se trouvait depuis la Révolution dans l’arrondissement de Neufchâtel, rattaché depuis 1926 à l’arrondissement de Dieppe dans le département de la Seine-inférieure, devenu la Seine-Maritime. Pour l’élection des députés, elle fait partie depuis 2012 de la sixième circonscription de la Seine-Maritime.

Elle était de 1793 à 1801 le chef-lieu d’un éphémère canton de Gaillefontaine, année où elle est rattachée au canton de Forges-les-Eaux. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune est désormais intégrée au canton de Gournay-en-Bray.

La commune était membre de la communauté de communes du canton de Forges-les-Eaux, créée fin 2001.

Dans le cadre des dispositions de la loi portant nouvelle organisation territoriale de la République (Loi NOTRe) du , qui prévoit que les établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre doivent avoir un minimum de 15 000 habitants, cette petite intercommunalité fusionne avec ses voisines pour former, le , la communauté de communes des 4 rivières, dont la commune est désormais membre.

L’extension du parc éolien de Gaillefontaine (5 éoliennes) exploité par ÉnergieTeam est envisagée sur la commune (3 appareils, plaine du Campdos) et sur celle de Haucourt. Une enquête publique préalable à la création de cette nouvelle installation est organisée au printemps 2020[43].

Depuis 2015, les écoles de la commune sont chauffées par une chaudière à bois déchiqueté, utilisant des tailles de bois bocager local.

L’évolution du nombre d’habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l’Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d’information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d’une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[46].

En 2019, la commune comptait 1 224 habitants, en diminution de 1,92 % par rapport à 2013 (Seine-Maritime : +0,08 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Les enfants de Gaillefontaine disposent de l’école primaire Lazare-Hoche et de l’école maternelle Les Mots Passants administrées par le SIVOS Bray-Est et dotées d’un restaurant scolaire.

Une maison de santé pluridisciplinaire est créée en 2020 par la Communauté de communes des Quatre Rivières dans le bourg, disposant de trois cabinets médicaux et deux cabinets infirmiers, situés près de la pharmacie. La MSP travaille en étroit contact avec celle de Forges-les-Eaux,.

La maison de retraite Lefebvre-Blondel-Dubus est un Ehpad dont la rénovation et l’extension ont lieu en 2019/2020.

Gaillefontaine dispose d’un centre d’arts, de loisirs, et d’activités culturelles (CALAC) dénommé « atelier associatif Terre de Bray », qui organise des animations dans les maisons de retraite d’Aumale, Gaillefontaine et Forges-les-Eaux et dans les écoles, ainsi que des cours en atelier.

La salle polyvalente de Gaillefontaine, édifiée dans les années 1980, est rénovée en 2018.

L’une des entreprises de la commune est l’usine Conforbaie, spécialisée dans les fenêtres en PVC. Elle emploie en 2019 25 salariés.

La page est mise en ligne à des fins d’information du public et en vue d’informer les clients. Par ailleurs elle est régulièrement mise à jour, dans la mesure du possible. Néanmoins en raison de l’évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle. Nous vous invitons toutefois à nous interroger pour toute question ou problème concernant le thème évoqué au 01 40 61 94 59. Cependant en aucun cas FCGE ne pourra être tenu responsable de l’inexactitude et de l’obsolescence des articles du site.  xtremwebsite carte grise en ligne à Gaillefontaine changement adresse carte grise ants carte grise simulateur carte grise prix carte grise changements adresse carte grise</span>