Votre carte grise en ligne
en 5 mn à Hallennes-lez-Haubourdin

Faites votre demande de carte grise en ligne et recevez là directement chez vous en faisant confiance à un professionnel agréé par le ministère de l’Intérieur N°33958

Choisissez votre démarche ci-dessous pour obtenir votre tarif en ligne

Changement de propriétaire

Suite à l’acquisition d’un véhicule d’occasion

Changement d'adresse

Vous avez où vous allez déménager

Demande de duplicata

Votre carte grise a été volée ou perdue

Changement d'état civil

Suite à un divorce, mariage, ou un décès.

Déclaration de session

Vous avez vendu votre véhicule

Carte grise véhicule neuf

Vous venez d’acheter un véhicule neuf

Changement de titulaire

Suite à l’acquisition d’un véhicule d’occasion

Changement d'adresse

Vous avez où vous allez déménager

Demande de duplicata

Votre carte grise a été volée ou perdue

Changement d'état civil

Suite à un divorce, mariage, ou un décès.

Déclaration de session

Vous avez vendu votre véhicule

Véhicule neuf

Vous venez d’acheter un véhicule neuf

[trustindex no-registration=google]

Prix carte grise en ligne à Hallennes-lez-Haubourdin

Le prix de la carte grise est calculé en fonction du coût du cheval fiscal fixé par le conseil régional. 

A ce montant peut s’ajouter d’autres taxes qui sont généralement tributaires du véhicule : la date de sa mise en circulation, son ancienneté, le type du carburant, son taux d’émission de CO2,…

Le prix du cheval fiscal à Hallennes-lez-Haubourdin , est le même dans toute les villes Nord , et est imposé aussi bien par l’ANTS que par FCGE Paris. 

carte grise en ligne à Hallennes-lez-Haubourdin changement adresse carte grise ants carte grise simulateur carte grise prix carte grise changements adresse carte

Certifié par le Ministère de l’Intérieur.

Habilitation préfecture: N°24267
Agrément N°: 33958

Les documents à fournir

  • Carte grise originale et une photocopie
  • Demande de certificat d’immatriculation d’un véhicule (original rempli et signé par le demandeur)
  • Original de la déclaration de cession d’un véhicule (original rempli et signé par le vendeur)
  • Mandat d’immatriculation (rempli et signé)
  • Contrôle technique de moins de 6 mois pour les véhicules de plus de 4 ans (photocopie)
  • Justificatif de domicile (photocopie)
  • Pièce d’identité du demandeur (photocopie)
  • Attestation d’assurance (photocopie)
  • Attestation d’assurance du véhicule
  • Photocopie du permis de conduire du demandeur

MIEUX CONNAÎTRE HALLENNES-LEZ-HAUBOURDIN

Hallennes-lez-Haubourdin [alɛn lɛ obuʁdɛ̃] est une commune française située dans le département du Nord (59), en région Hauts-de-France. Elle fait partie de la Métropole européenne de Lille.

La commune d’Hallennes-lez-Haubourdin se situe à une dizaine de kilomètres à l’ouest de Lille, au sud du pays des Weppes (l’une des quatre parties de la châtellenie de Lille avec le Ferrain, le Mélantois et le Pévèle). Aucun cours d’eau d’importance ne traverse le territoire hallennois ; cependant, la commune appartient à la vallée de la Deule. L’église est située à 30 mètres d’altitude à mi-distance entre les bords de la vallée de la Lys et la Deule (19 mètres au port d’Haubourdin). La commune s’étend sur une surface de 4,35 km. Sept communes entourent Hallennes : à l’est, se trouve Haubourdin, au nord Englos et Sequedin, à l’ouest Beaucamps-Ligny, Erquinghem-le-Sec et Escobecques et, enfin, au sud Santes.

Située aux portes des Weppes, Hallennes-lez-Haubourdin dispose néanmoins d’un emplacement privilégié en ce qui a trait aux transports. La commune se trouve à proximité de l’embranchement de la route nationale 41 et de l’autoroute A25 (qui permet de rejoindre l’A1). Le début de la D652 (rocade nord ouest) est situé à 2 km, au niveau du centre commercial d’Englos.

Plusieurs lignes de bus desservent la commune :

L’accès à la prison de Sequedin se trouve à Hallennes lez Haubourdin.

Le climat qui caractérise la commune est qualifié, en 2010, de « climat semi-continental ou des marges montargnardes », selon la typologie des climats de la France qui compte alors huit grands types de climats en métropole. En 2020, la commune ressort du type « climat semi-continental » dans la classification établie par Météo-France, qui ne compte désormais, en première approche, que cinq grands types de climats en métropole. Pour ce type de climat, les étés sont chauds et les hivers rudes, avec un grand nombre de jours de neige ou de gel. La pluviométrie annuelle est relativement élevée[2].

Les paramètres climatiques qui ont permis d’établir la typologie de 2010 comportent six variables pour les températures et huit pour les précipitations, dont les valeurs correspondent à la normale 1971-2000. Les sept principales variables caractérisant la commune sont présentées dans l’encadré ci-après.

Avec le changement climatique, ces variables ont évolué. Une étude réalisée en 2014 par la Direction générale de l’Énergie et du Climat complétée par des études régionales[6] prévoit en effet que la température moyenne devrait croître et la pluviométrie moyenne baisser, avec toutefois de fortes variations régionales. Ces changements peuvent être constatés sur la station météorologique de Météo-France la plus proche, « Lille-Lesquin », sur la commune de Lesquin, mise en service en 1944 et qui se trouve à 11 km à vol d’oiseau[8][Note 4], où la température moyenne annuelle évolue de 10,4 °C pour la période 1971-2000 à 10,8 °C pour 1981-2010[10], puis à 11,3 °C pour 1991-2020.

Hallennes-lez-Haubourdin est une commune urbaine, car elle fait partie des communes denses ou de densité intermédiaire, au sens de la grille communale de densité de l’Insee,,,. Elle appartient à l’unité urbaine de Lille (partie française), une agglomération internationale dont la partie française regroupe 60 communes[15] et 1 051 609 habitants en 2019, dont elle est une commune de la banlieue. L’agglomération de Lille (partie française) se place au quatrième rang en France pour ce qui est de la population, derrière celles de Paris, Lyon et Marseille-Aix-en-Provence,.

Par ailleurs la commune fait partie de l’aire d’attraction de Lille (partie française), dont elle est une commune du pôle principal. Cette aire, qui regroupe 201 communes, est catégorisée dans les aires de 700 000 habitants ou plus (hors Paris[18][19]).

L’occupation des sols de la commune, telle qu’elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l’importance des territoires agricoles (56 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (68,4 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (55,2 %), zones urbanisées (31,5 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (12,5 %), zones agricoles hétérogènes (0,8 %).

L’IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIII siècle), la carte d’état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd’hui[21]).

La découverte d’objets préhistoriques modestes prouve que le site fut occupé pendant la période mésolithique (10 000 à 5000 ans av. J.-C.). À l’arrivée des Romains au I siècle av. J.-C., le territoire de la commune dépendait de la tribu belge des Ménapiens. Il est fort probable que la voie romaine allant de Tournai à Estaires devait passer par Hallennes mais aucune preuve ne permet pour l’instant de l’affirmer.

En 1127, l’évêque de Tournai, Symon, mentionne le lieu d'”Halesnes” dans une charte de donation à l’Abbaye de Denain. À cette époque, Hallennes dépendait spirituellement de l’église d’Haubourdin. En 1164, le hameau d’Hallennes est cité dans le cartulaire de l’abbaye Notre-Dame de Loos. Au XIII siècle, Hallennes devient une paroisse car, en 1262, le village bénéficie de la présence d’un curé. Un certain Joseph occupe cette charge en 1264. À la même époque, existent un moulin et un pilori. Même si le village est influencé par les moines de Loos, celui-ci devait être contrôlé par la puissante famille des barons de Wavrin. En 1211, un serf d’Hallennes du nom de Jean Goben fut donné par Hellin de Wavrin. En 1348, Gilles d’Hallennes, chevalier et seigneur d’Erquinghem (ce lieu fut longtemps lié à Hallennes), est cité pour sa participation à la bataille de L’Écluse en 1340. Le seigneur d’Hallennes portait le blason suivant « De sable semé de croix au pied fiché et de deux dauphins adossés d’or, brochant sur le tout ».

Au milieu du XV siècle, la seigneurie d’Hallennes passe à la famille de Cuinghien. Celle-ci va jouer un rôle important dans un climat de désordres et de destructions causé par les guerres entre la dynastie des ducs de Bourgogne (dont dépend Hallennes) et les rois de France. Les Cuinghiens furent des constructeurs ; à la fin du XVe siècle, ils construisent le château d’Hallennes, en 1518, ce fut la tour du clocher puis, en 1536, celui de la reconstruction du chœur de l’église.

Au XVI siècle, la famille de Harchies hérita de la seigneurie. Bien que demeurant souvent dans leur résidence de Berquin ou à Tournai, cette dynastie était attachée au village. Le château fut agrémenté d’un jardin à la française (certainement modeste). Quelques membres de cette famille choisirent l’église de la paroisse comme dernière demeure (nous pouvons encore observer de nos jours leurs gisants en pierre noire usées par les pieds et par les vicissitudes de l’Histoire).

Le 23 juillet 1641, sont données à Madrid, des lettres de chevalerie en faveur de Jean de Harchies, écuyer, seigneur de Millomez, Hallennes, Erquinghem-le-Sec, Basinghem, Rodesel, Caetheu. Il est le fils de feu Léon de Harchies, lui-m̩ême fils d’Arnould de Harchies, à son trépas chevalier, seigneur du dit Millomez, et neveu en ligne collatérale et héritier universel de feu Arnould de Harchies, chevalier, seigneur de Hallennes, Erquinghem-le-Sec, également fils dudit feu Arnould. Jean de Harchies est d’ancienne et noble extraction. À l’exemple de ses ancêtres, il a porté les armes pour le service du roi à Zantvliet et autres endroits, et en 1635, a été un des premiers gentilhommes volontaires qui se sont rendus auprès du cardinal Infant, don Ferdinand (Ferdinand d’Autriche ) à Tilemont en Brabant, pour résister à l’armée française et à celle des provinces rebelles. Il a toujours été prêt, en toutes occurrences, en étant requis par les gouverneurs de Lille, Douai, Orchies, Tournai et Tournaisis, à les accompagner comme gentilhomme du quartier, à ses frais, pour le service du roi. Il est allié par mariage à la fille de Floris de Griboval, chevalier, seigneur de Sweveghem, toujours au service du roi, comme ses deux fils dont l’un est mort des suites d’une blessure reçue devant la ville de Salses, en notre comté du Roussillon, et l’autre encore capitaine au régiment du sieur de Ribaucourt aux Pays-Bas.

En 1665, par lettres données à Madrid, est érigée en comté la terre et seigneurie de Sweneghem, située dans la châtellenie de Courtray, en y incorporant les villages de Hallennes et Erquinghem-le-Sec, en faveur de Charles Philippe d’Oignies, fils de feu Claude d’Oignies, comte de Couppignies, et de Anne de Croÿ (maison de Croÿ), pour revenir après son décès au fils aîné de feu Jean de Harchies de Ville et de Marie Florence de Griboval, dame dudit Sweneghem.

Pendant l’époque des Harchies, Hallennes fut réunie à la France lors du Traité d’Aix-la-Chapelle (1668). Quelques années plus tard, le roi de France Louis XIV éleva le seigneur au titre de comte d’Hallennes. À la mort de Louis Joseph de Harchies, la ville Hallennes passa à la famille de Nassau, celle-ci garda des liens avec le village jusqu’à la Révolution française. Les armoiries de Harchies « D’or à cinq cotices de gueules » sont actuellement le blason officiel de la commune d’Hallennes lez Haubourdin.

En novembre 1993, eut lieu dans la commune le premier forum des Weppes. L’initiateur de ce forum fut Michel Vercaemst qui inventa également le cercle historique d’Hallennes.

° En 1374, le seigneur d’Hallennes portait les Armes : de sable, semé de croix, au pied fiché, et deux dauphins adossés d’or, brochant sur le tout.

Maire en 1802-1803 : Delemazure.

L’évolution du nombre d’habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l’Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d’information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d’une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[26].

En 2019, la commune comptait 4 676 habitants, en augmentation de 18,83 % par rapport à 2013 (Nord : +0,49 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

La population de la commune est relativement jeune. En 2018, le taux de personnes d’un âge inférieur à 30 ans s’élève à 37,3 %, soit en dessous de la moyenne départementale (39,5 %). À l’inverse, le taux de personnes d’âge supérieur à 60 ans est de 20,7 % la même année, alors qu’il est de 22,5 % au niveau départemental.

En 2018, la commune comptait 2 269 hommes pour 2 458 femmes, soit un taux de 52 % de femmes, légèrement supérieur au taux départemental (51,77 %).

Les pyramides des âges de la commune et du département s’établissent comme suit.

Festival de l’imaginaire / salon des littératures fantastiques les Halliennales.

La page est mise en ligne à des fins d’information du public et en vue d’informer les clients. Par ailleurs elle est régulièrement mise à jour, dans la mesure du possible. Néanmoins en raison de l’évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle. Nous vous invitons toutefois à nous interroger pour toute question ou problème concernant le thème évoqué au 01 40 61 94 59. Cependant en aucun cas FCGE ne pourra être tenu responsable de l’inexactitude et de l’obsolescence des articles du site.  xtremwebsite carte grise en ligne à Hallennes-lez-Haubourdin changement adresse carte grise ants carte grise simulateur carte grise prix carte grise changements adresse carte grise</span>