Votre carte grise en ligne
en 5 mn à Le Merlerault

Commander votre carte grise en ligne et recevez là directement chez vous en faisant confiance à un professionnel agréé par le ministère de l’Intérieur N°33958

Choisissez votre démarche ci-dessous pour obtenir votre prix en ligne

Changement de propriétaire

Suite à l’acquisition d’un véhicule d’occasion

Changement d'adresse

Vous avez où vous allez déménager

Demande de duplicata

Votre carte grise a été volée ou perdue

Changement d'état civil

Suite à un divorce, mariage, ou un décès.

Déclaration de session

Vous avez vendu votre véhicule

Carte grise véhicule neuf

Vous venez d’acheter un véhicule neuf

Changement de titulaire

Suite à l’acquisition d’un véhicule d’occasion

Changement d'adresse

Vous avez où vous allez déménager

Demande de duplicata

Votre carte grise a été volée ou perdue

Changement d'état civil

Suite à un divorce, mariage, ou un décès.

Déclaration de session

Vous avez vendu votre véhicule

Véhicule neuf

Vous venez d’acheter un véhicule neuf

[trustindex no-registration=google]

Prix carte grise en ligne à Le Merlerault

Le prix de la carte grise est calculé en fonction du coût du cheval fiscal fixé par le conseil régional. 

A ce montant peut s’ajouter d’autres taxes qui sont généralement tributaires du véhicule : la date de sa mise en circulation, son ancienneté, le type du carburant, son taux d’émission de CO2,…

Le prix du cheval fiscal à Le Merlerault , est le même dans toute les villes Orne , et est imposé aussi bien par l’ANTS que par FCGE Paris. 

carte grise en ligne à Le Merlerault changement adresse carte grise ants carte grise simulateur carte grise prix carte grise changements adresse carte

Certifié par le Ministère de l’Intérieur.

Habilitation préfecture: N°24267
Agrément N°: 33958

Les documents à fournir

  • Carte grise originale et une photocopie
  • Demande de certificat d’immatriculation d’un véhicule (original rempli et signé par le demandeur)
  • Original de la déclaration de cession d’un véhicule (original rempli et signé par le vendeur)
  • Mandat d’immatriculation (rempli et signé)
  • Contrôle technique de moins de 6 mois pour les véhicules de plus de 4 ans (photocopie)
  • Justificatif de domicile (photocopie)
  • Pièce d’identité du demandeur (photocopie)
  • Attestation d’assurance (photocopie)
  • Attestation d’assurance du véhicule
  • Photocopie du permis de conduire du demandeur

MIEUX CONNAÎTRE LE MERLERAULT

Le Merlerault est une commune française, située dans le département de l’Orne en région Normandie, peuplée de 772 habitants.

La commune est aux confins du pays d’Ouche, du pays d’Auge, de la plaine d’Argentan, de la campagne d’Alençon et du Perche. Situé sur l’ancienne route nationale 26, son bourg est à 12 km au sud de Gacé, à 14 km au nord-est de Sées, à 27 km à l’est d’Argentan et à 28 km à l’ouest de L’Aigle.

Le climat qui caractérise la commune est qualifié, en 2010, de « climat océanique dégradé des plaines du Centre et du Nord », selon la typologie des climats de la France qui compte alors huit grands types de climats en métropole. En 2020, la commune ressort du type « climat océanique altéré » dans la classification établie par Météo-France, qui ne compte désormais, en première approche, que cinq grands types de climats en métropole. Il s’agit d’une zone de transition entre le climat océanique, le climat de montagne et le climat semi-continental. Les écarts de température entre hiver et été augmentent avec l’éloignement de la mer. La pluviométrie est plus faible qu’en bord de mer, sauf aux abords des reliefs[4].

Les paramètres climatiques qui ont permis d’établir la typologie de 2010 comportent six variables pour les températures et huit pour les précipitations, dont les valeurs correspondent à la normale 1971-2000. Les sept principales variables caractérisant la commune sont présentées dans l’encadré ci-après.

Avec le changement climatique, ces variables ont évolué. Une étude réalisée en 2014 par la Direction générale de l’Énergie et du Climat complétée par des études régionales[8] prévoit en effet que la température moyenne devrait croître et la pluviométrie moyenne baisser, avec toutefois de fortes variations régionales. Ces changements peuvent être constatés sur la station météorologique de Météo-France la plus proche, « Échauffour », sur la commune d’Échauffour, mise en service en 1968 et qui se trouve à 9 km à vol d’oiseau[10][Note 5], où la température moyenne annuelle est de 10,4 °C et la hauteur de précipitations de 828,1 mm pour la période 1981-2010. Sur la station météorologique historique la plus proche[Note 6], « Alençon – Valframbert », sur la commune d’Alençon, mise en service en 1946 et à 33 km, la température moyenne annuelle évolue de 10,8 °C pour la période 1971-2000[13] à 10,9 °C pour 1981-2010, puis à 11,3 °C pour 1991-2020[15].

Le Merlerault est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l’Insee,,,. La commune est en outre hors attraction des villes[19][20].

L’occupation des sols de la commune, telle qu’elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l’importance des territoires agricoles (91,3 % en 2018), une proportion identique à celle de 1990 (91,4 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (48,1 %), prairies (43,2 %), forêts (5 %), zones urbanisées (3,6 %).

L’IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIII siècle), la carte d’état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd’hui)[22].

Le nom de la localité est attesté sous les formes Merula en 862 et Merula Radulphi (non daté).

Le toponyme serait issu du latin merula, « merle », et de l’anthroponyme Raoul, baron normand du XIIe siècle.

Le gentilé est Merlurien.

Vers l’an 1020, Richard de Sainte-Scolasse, seigneur de la région, compagnon d’arme de Richard II de Normandie (dit Richard « l’Irascible » ou Richard le « Bon », duc de Normandie de 996 à 1026), aurait fait don du domaine du Merle à l’un de ses compagnons d’armes, Roger, contre le service de dix chevaliers en temps de guerre[26]. Le prénom d’un descendant de ce Roger, Raoul, Ranulf ou Rault du Merle, sera à l’origine de la terminaison “rault” du nom du bourg.

Le bourg devient au Moyen Âge une cité féodale fortifiée. A l’époque du roi Philippe-Auguste, le seigneur du Merle tient cette baronnie directement du roi sous condition que ce dernier puisse marier à sa convenance l’aîné des enfants du Merle[29]. Pendant la guerre de Cent Ans, le bourg est l’objet de combats. Un incendie le dévaste en 1345. En , le château que défend en vain Jean du Merle est conquis et pillé par les troupes du duc de Lancastre . Occupé à nouveau par les Anglais en 1359, il est repris en 1364 par les Français à l’issue de violents combats contre les troupes anglo-navarraises de Ferrando d’Ayens.

Le bourg quitte la famille du Merle à l’occasion du mariage en 1385 d’Agnès du Merle dame du Merle-Raoul et de Gacé avec Jean de la Champagne seigneur d’Avrilly, une forteresse aux défenses considérables. Leur fille Jeanne, décrite par certains comme la plus riche héritière du Cotentin, épousera Nicolas Paynel baron de Hambye et de Bricquebec qui transmettra le fief à leur gendre Louis d’Estouteville, gouverneur de Normandie.

Au Moyen Âge, les Montgomery y possèdent un haras.

Au XV siècle, le bourg est rebâti à deux kilomètres au nord-est de l’ancien village. Un siècle plus tard, Sully et Henri IV y créent le Haras du Roi. En 1665, Louis XIV à l’initiative de Colbert, crée le Haras du Pin, premier dépôt d’étalons de son histoire.

En 1672, un prêtre du Merlerault, Claude Le Febvre, fait de son vivant une donation pour financer une cérémonie annuelle autour du feu de la Saint Jean, paiement de douze fagots et rémunérations des clercs ainsi que des carillonneurs. Il en précise les différentes phases, chants dans l’église, sortie en chantant Inter natos mulierum non surrexit major Joanne Baptista puis le Te Deum, procession, allumage du feu sur la place à huit heures du soir, hymnes à Saint Jean-Baptiste, retour vers l’église en chantant les Laudes, puis le Benedictus et l’oraison du jour.

En 1715, le haras national du Pin est construit pour rassembler en Normandie les haras du Roi. Il remplace les haras royaux du Merlerault et de Montfort-l’Amaury.

Au XVII siècle, Le Merlerault devient un des dix-huit relais de poste de la route royale d’Alençon à Rouen (déplacé à Nonant-le-Pin en 1784 à l’achèvement de la nouvelle route 138).

En 1822, Le Merlerault (1 264 habitants en 1821) absorbe Mont-Marcey (133 habitants), à l’ouest de son territoire.

Le , Charles X, fuyant — à la suite des Trois Glorieuses — Rambouillet pour Cherbourg où un paquebot à destination de l’Amérique l’attend (il choisira finalement l’Écosse puis la Bohême), est rejoint au Merlerault par le colonel Caradoc, émissaire britannique de Louis-Philippe, qui lui remet la proposition de confier au nouveau pouvoir l’héritier du trône, le duc de Bordeaux, ce que sa mère, la duchesse du Berry et son grand-père refusent.

La première pierre des halles est posée en 1831. La gare du Merlerault, sur la ligne Paris – Granville, est ouverte en 1868.

Le , la place de la mairie est détruite par l’explosion de trois camions américains remplis de munitions. Elle est reconstruite mieux qu’à l’identique.

En 2022, la commune du Merlerault envisage de fusionner avec d’autres municipalités voisines afin de former une commune nouvelle.

Le conseil municipal est composé de quinze membres dont le maire et trois adjoints.

L’évolution du nombre d’habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l’Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d’information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d’une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[42].

En 2019, la commune comptait 772 habitants, en diminution de 12,87 % par rapport à 2013 (Orne : −3,08 %, France hors Mayotte : +2,17 %). Le Merlerault a compté jusqu’à 1 486 habitants en 1866.

L’herbe du Merlerault, particulièrement grasse, a toujours été favorable à l’élevage des chevaux. Les nombreux haras aux alentours sont les successeurs des haras Montgomery au Moyen Âge et des haras royaux d’Henri IV.

La page est mise en ligne à des fins d’information du public et en vue d’informer les clients. Par ailleurs elle est régulièrement mise à jour, dans la mesure du possible. Néanmoins en raison de l’évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle. Nous vous invitons toutefois à nous interroger pour toute question ou problème concernant le thème évoqué au 01 40 61 94 59. Cependant en aucun cas FCGE ne pourra être tenu responsable de l’inexactitude et de l’obsolescence des articles du site.  xtremwebsite carte grise en ligne à Le Merlerault changement adresse carte grise ants carte grise simulateur carte grise prix carte grise changements adresse carte grise</span>