Votre carte grise en ligne
en 5 mn à Malicorne-sur-Sarthe

Commander votre carte grise en ligne et recevez là directement chez vous en faisant confiance à un professionnel agréé par le ministère de l’Intérieur N°33958

Choisissez votre démarche ci-dessous pour obtenir votre prix en ligne

Changement de titulaire

Suite à l’acquisition d’un véhicule d’occasion

Changement d'adresse

Vous avez où vous allez déménager

Demande de duplicata

Votre carte grise a été volée ou perdue

Changement d'état civil

Suite à un divorce, mariage, ou un décès.

Déclaration de session

Vous avez vendu votre véhicule

Carte grise véhicule neuf

Vous venez d’acheter un véhicule neuf

Changement de titulaire

Suite à l’acquisition d’un véhicule d’occasion

Changement d'adresse

Vous avez où vous allez déménager

Demande de duplicata

Votre carte grise a été volée ou perdue

Changement d'état civil

Suite à un divorce, mariage, ou un décès.

Déclaration de session

Vous avez cédé votre véhicule

Véhicule neuf

Vous venez d’acheter un véhicule neuf

[trustindex no-registration=google]

Prix carte grise en ligne à Malicorne-sur-Sarthe

Le prix de la carte grise est calculé en fonction du coût du cheval fiscal fixé par le conseil régional. 

A ce montant peut s’ajouter d’autres taxes qui sont généralement tributaires du véhicule : la date de sa mise en circulation, son ancienneté, le type du carburant, son taux d’émission de CO2,…

Le prix du cheval fiscal à Malicorne-sur-Sarthe , est le même dans toute les villes Sarthe , et est imposé aussi bien par l’ANTS que par FCGE Paris. 

carte grise en ligne à Malicorne-sur-Sarthe changement adresse carte grise ants carte grise simulateur carte grise prix carte grise changements adresse carte

Certifié par le Ministère de l’Intérieur.

Habilitation préfecture: N°24267
Agrément N°: 33958

Les documents à fournir

  • Carte grise originale et une photocopie
  • Demande de certificat d’immatriculation d’un véhicule (original rempli et signé par le demandeur)
  • Original de la déclaration de cession d’un véhicule (original rempli et signé par le vendeur)
  • Mandat d’immatriculation (rempli et signé)
  • Contrôle technique de moins de 6 mois pour les véhicules de plus de 4 ans (photocopie)
  • Justificatif de domicile (photocopie)
  • Pièce d’identité du demandeur (photocopie)
  • Attestation d’assurance (photocopie)
  • Attestation d’assurance du véhicule
  • Photocopie du permis de conduire du demandeur

MIEUX CONNAÎTRE MALICORNE-SUR-SARTHE

Malicorne-sur-Sarthe est une commune française, située dans la région Pays de la Loire, dans le département de la Sarthe et est l’ancien chef-lieu du canton de Malicorne-sur-Sarthe, rattachée depuis 2015 à celui de la Suze-sur-Sarthe. Elle est peuplée de 1 884 habitants (les Malicornais).

Elle est particulièrement connue pour ses faïences et titulaire du label Ville et Métiers d’Art.

La commune fait partie de la province historique du Maine, et se situe dans le Haut-Maine (Maine blanc).

La commune est au sud-ouest du Haut-Maine, aux portes du Maine angevin, sur la rive sud de la Sarthe. Son bourg est à 16 km au nord de La Flèche, à 19 km à l’est de Sablé-sur-Sarthe et à 32 km au sud-ouest du Mans.

Malicorne-sur-Sarthe est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l’Insee,,,.

Par ailleurs la commune fait partie de l’aire d’attraction de Sablé-sur-Sarthe, dont elle est une commune de la couronne. Cette aire, qui regroupe 39 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[8][9].

L’occupation des sols de la commune, telle qu’elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l’importance des territoires agricoles (63,3 % en 2018), une proportion sensiblement équivalente à celle de 1990 (63,6 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : prairies (27,7 %), forêts (26,6 %), terres arables (23,6 %), zones agricoles hétérogènes (12 %), zones urbanisées (8,1 %), espaces verts artificialisés, non agricoles (2,1 %).

L’IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIII siècle), la carte d’état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd’hui)[11].

Le toponyme est attesté sous les formes Malocornu vers 1050, Malecornant vers 1050, Malicorni en 1080-1081. Il est issu d’une expression en ancien français, « mal y corne », qui était utilisée pour décrier une bâtisse (moulin, château…), pour signifier soit qu’elle était mal en point[12], soit que l’on y était mal reçu.

En 1933, Malicorne prend le nom de Malicorne-sur-Sarthe. La rivière borde le territoire au nord.

Un château, édifié au début du XI siècle, au temps du comte d’Anjou Foulque Nerra, s’élevait au bord de la Sarthe, dont il surveillait la navigation. Cette forteresse servit d’abord pour protéger l’Anjou avant d’avoir pour rôle de garder les portes entre Anjou et Maine.

Malicorne faisait partie de la sénéchaussée angevine de La Flèche et de l’ancienne province d’Anjou. Sous l’Ancien Régime et jusqu’à la Révolution française, Malicorne dépendait du pays d’élection de La Flèche.

Au XVII siècle, la marquise de Sévigné y rendait visite à la marquise de Lavardin.

Au XVIII siècle, le château appartint notamment au duc de Choiseul.

Lors de la Révolution française, la commune fut, comme toutes celles de la sénéchaussée de La Flèche, rattachée au nouveau département de la Sarthe. En 1801, lors du Concordat, la paroisse fut détachée du diocèse d’Angers pour celui du Mans.

À partir de la fin du XVIII siècle, Malicorne développa une intense activité faïencière avec plusieurs manufactures renommées, dont la première est fondée en 1747[15]. Cet ensemble industriel composé à l’origine de 2 ou 3 bâtiments artisanaux, se manifeste, à cette époque et postérieurement à sa création, comme étant « le plus grand centre de céramique sarthois ». Vers le milieu du XIXe siècle, en parallèle de la fabrication d’objets en faïence, le pôle manufacturier malicornais se diversifie et s’oriente dans un second secteur d’activité. Il ouvre ainsi les portes de deux nouveaux ateliers, l’un situé au lieu-dit des « Sablons » l’autre sur celui de « Chardon », et destinés à la confection de poteries en grès[15].

Xavier Lepec fut déchu de ses fonctions de maire de Malicorne-sur-Sarthe à la suite d’un combat juridique avec le maire sortant et non réélu, Alain Davaze. En effet, après les élections municipales de 2008 et l’élection de Xavier Lepec, Alain Davaze a déposé un recours au motif que le nouveau maire ne pouvait pas prétendre à la fonction d’élu du fait de ses fonctions de chef de service à la préfecture. Le tribunal administratif de Nantes a statué en faveur du recours d’Alain Davaze. Les Malicornais ont dû revoter et Xavier Mazerat fut élu maire par le nouveau conseil municipal. Xavier Lepec n’était autre que le premier adjoint d’Alain Davaze pendant de longues années.

Le conseil municipal est composé de dix-neuf membres dont le maire et cinq adjoints.

L’évolution du nombre d’habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l’Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d’information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d’une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[20].

En 2019, la commune comptait 1 884 habitants, en diminution de 2,59 % par rapport à 2013 (Sarthe : −0,46 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

La commune est reconnue « ville et métiers d’art ».

Le Sporting club malicornais fait évoluer deux équipes de football en divisions de district.

C’est dans l’imposant château du village que venaient loger les grands du royaume, dont Madame de Sévigné, pour fuir le tumulte parisien. À la même époque, le village, établi sur des carrières d’argile, décida de tirer profit de cette richesse et créa l’un des plus grands ateliers de production de faïences français. Les artisans ont d’ailleurs mis au point la technique particulière de l’ajouré qui consiste à découper avant cuisson des motifs dans la paroi. Un moulin du XVIII siècle servait même à broyer des pigments naturels pour fabriquer des émaux. Aujourd’hui, Malicorne prolonge son histoire artistique. À l’initiative de la municipalité et de l’association l’Atelier des Houlaies, la commune organise chaque mois d’octobre une manifestation qui donne l’occasion aux peintres et sculpteurs d’exposer chez des commerçants mais aussi dans divers lieux emblématiques du village. En 2011, pour sa troisième édition, le festival a accueilli 130 artistes. Un échange qui permet de créer du lien, mais qui est également une source d’inspiration pour les nouveaux faïenciers[29].

La page est mise en ligne à des fins d’information du public et en vue d’informer les clients. Par ailleurs elle est régulièrement mise à jour, dans la mesure du possible. Néanmoins en raison de l’évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle. Nous vous invitons toutefois à nous interroger pour toute question ou problème concernant le thème évoqué au 01 40 61 94 59. Cependant en aucun cas FCGE ne pourra être tenu responsable de l’inexactitude et de l’obsolescence des articles du site.  xtremwebsite carte grise en ligne à Malicorne-sur-Sarthe changement adresse carte grise ants carte grise simulateur carte grise prix carte grise changements adresse carte grise</span>