Votre carte grise en ligne
en 5 mn à Mours

Faites votre demande de carte grise en ligne et recevez là directement chez vous en faisant confiance à un professionnel agréé par le ministère de l’Intérieur N°33958

Choisissez votre démarche ci-dessous pour obtenir votre tarif en ligne

Changement de propriétaire

Suite à l’acquisition d’un véhicule d’occasion

Changement d'adresse

Vous avez où vous allez déménager

Demande de duplicata

Votre carte grise a été volée ou perdue

Changement d'état civil

Suite à un divorce, mariage, ou un décès.

Déclaration de session

Vous avez cédé votre véhicule

Carte grise véhicule neuf

Vous venez d’acheter un véhicule neuf

Changement de propriétaire

Suite à l’acquisition d’un véhicule d’occasion

Changement d'adresse

Vous avez où vous allez déménager

Demande de duplicata

Votre carte grise a été volée ou perdue

Changement d'état civil

Suite à un divorce, mariage, ou un décès.

Déclaration de session

Vous avez vendu votre véhicule

Véhicule neuf

Vous venez d’acheter un véhicule neuf

[trustindex no-registration=google]

Prix carte grise en ligne à Mours

Le prix de la carte grise est calculé en fonction du coût du cheval fiscal fixé par le conseil régional. 

A ce montant peut s’ajouter d’autres taxes qui sont généralement tributaires du véhicule : la date de sa mise en circulation, son ancienneté, le type du carburant, son taux d’émission de CO2,…

Le prix du cheval fiscal à Mours , est le même dans toute les villes Val-d’Oise , et est imposé aussi bien par l’ANTS que par FCGE Paris. 

carte grise en ligne à Mours changement adresse carte grise ants carte grise simulateur carte grise prix carte grise changements adresse carte

Certifié par le Ministère de l’Intérieur.

Habilitation préfecture: N°24267
Agrément N°: 33958

Les documents à fournir

  • Carte grise originale et une photocopie
  • Demande de certificat d’immatriculation d’un véhicule (original rempli et signé par le demandeur)
  • Original de la déclaration de cession d’un véhicule (original rempli et signé par le vendeur)
  • Mandat d’immatriculation (rempli et signé)
  • Contrôle technique de moins de 6 mois pour les véhicules de plus de 4 ans (photocopie)
  • Justificatif de domicile (photocopie)
  • Pièce d’identité du demandeur (photocopie)
  • Attestation d’assurance (photocopie)
  • Attestation d’assurance du véhicule
  • Photocopie du permis de conduire du demandeur

MIEUX CONNAÎTRE MOURS

Mours est une commune française située dans le département du Val-d’Oise en région Île-de-France. Elle appartient à l’unité urbaine de Persan – Beaumont-sur-Oise.

Ses habitants sont appelés les Moursien(ne)s.

La commune se situe dans la vallée de l’Oise. Le village est bâti au bord du rû de Presles, à quelques centaines de mètres avant son confluent avec l’Oise.

Un important échangeur se trouve sur le territoire communal, connectant l’autoroute A16 et les anciennes RN 1 et 322 (actuelles RD 301 et 922).

Elle est desservie par la gare de Nointel – Mours, située à Nointel, où circulent les trains de la ligne H du Transilien (réseau Paris-Nord).

La commune est limitrophe de Beaumont-sur-Oise, Nointel, Presles, L’Isle-Adam, Champagne-sur-Oise et Persan.

La commune est limitée au nord par le lit de l’Oise, l’un des affluents principaux du fleuve la Seine.

Le Ru de Presles traverse la commune et conflue dans la Seine

Mours est une commune urbaine, car elle fait partie des communes denses ou de densité intermédiaire, au sens de la grille communale de densité de l’Insee,,,. Elle appartient à l’unité urbaine de Persan-Beaumont-sur-Oise, une agglomération inter-régionale regroupant 6 communes[5] et 37 634 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue,.

Par ailleurs la commune fait partie de l’aire d’attraction de Paris dont elle est une commune de la couronne. Cette aire regroupe 1 929 communes[8][9].

Murnum en 1170, Mor en 1210 Morum 1289.

Le territoire de la commune est occupé dès le Néolithique, comme l’indiquent diverses découvertes : des armes et outils néolithiques, des monnaies et céramiques romaines à la carrière Mafa, ainsi qu’un torse gallo-romain y ont été retrouvés (actuellement au petit musée de Parmain).

Les terres sont cédées au VIII siècle par le roi Dagobert à l’abbaye de Saint-Denis. En 1411, une charte de Charles d’Orléans indique que la seigneurie appartient toujours à l’abbaye. Le village constitue ainsi une des plus anciennes possessions des bénédictins de saint-Denis.

Le village connaît peu d’évolutions jusqu’au XIX siècle. Il faillit être rattaché en 1840 à Nointel ou Beaumont-sur-Oise. Les habitants s’y opposèrent.

L’église paroissiale Saint-Denis (ou Saint-Hilaire) datant du XV siècle est délaissée après la Révolution française et utilisée comme grange à compter de 1793, puis vendue aux enchères au profit de la paroisse de Beaumont en 1843. En 1850, les habitants tentent en vain de la racheter en vue d’une réhabilitation, mais elle est finalement démolie. En 1851, le conseil municipal décide la construction d’une chapelle pour remplacer cette église et lance une souscription. Les fonds ayant été recueillis grâce au soutien d’Émile Leemans, agent de change et bienfaiteur de la commune, la nouvelle chapelle du Clos est édifiée en 1860 sur une parcellé cédée par ce dernier. La chapelle est utilisée comme lieu de culte jusqu’aux années 1930, puis est abandonnée dans les années 1960[11][12].

La construction de la voie ferrée ouvre la localité sur l’extérieur et contribue à la prospérité de la commune. L’installation de quelques industries, notamment une minoterie et une fabrique de boutons, amènent un accroissement progressif de la population.

Le village subit des destructions durant la Première Guerre mondiale ; le génie français fait sauter le pont de chemin de fer sur l’Oise en 1914 afin de retarder la progression de l’ennemi.

Au XX siècle, l’activité économique de la commune est stimulée par l’installation d’une cimenterie, fermée dans les années 1980.

Antérieurement à la loi du 10 juillet 1964, la commune faisait partie du département de Seine-et-Oise. La réorganisation de la région parisienne en 1964 fit que la commune appartient désormais au département du Val-d’Oise et à son arrondissement de Pontoise après un transfert administratif effectif au .

Elle faisait partie de 1801 à 1967 du canton de L’Isle-Adam de Seine-et-Oise. Lors de la mise en place du Val-d’Oise, la ville intègre le canton de Beaumont-sur-Oise. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, cette circonscription administrative territoriale a disparu, et le canton n’est plus qu’une circonscription électorale.

La commune fait partie du ressort (droit) du tribunal judiciaire, ainsi que de celui du tribunal de commerce de Pontoise,.

Pour les élections départementales, la commune est membre depuis 2014 d’un nouveau canton de L’Isle-Adam

Pour l’élection des députés, elle fait partie de la première circonscription du Val-d’Oise.

Mours est membre de la communauté de communes du Haut Val-d’Oise, un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre créé fin et auquel la commune a transféré un certain nombre de ses compétences, dans les conditions déterminées par le code général des collectivités territoriales.

Mours est dans l’académie de Versailles. Dans la ville on compte un établissement élémentaire.

Elle dispose du groupe scolaire Jacques Prévert, avenue des Grands-Champs, construit dans les années 1970 , qui, en 2021, compte 180 élèves répartis dans 7 classes élémentaires et 3 maternelles.

L’équipement sera totalement rénové en 2023 dans le cadre du plan France Relance mis en œuvre par l’Europe et l’État pour sortir de la crise économique liée à la pandémie du Covid-19 grâce à une réhabilitation qui en fera un bâtiment à énergie positive grâce l’isolation à l’isolation extérieure de l’école par des panneaux en bois, l’utilisation de la géothermie et de panneaux photovoltaïques pour le chauffage et l’électricité, et la capacité de l’équipement porté à 14 classes,.

L’ancienne chapelle du Clos a été rénové et transformé en 2018 pour devenir le centre culturel Leemans destinéà accueillir des concerts, des expositions et des lectures

L’évolution du nombre d’habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l’Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d’information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d’une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[24].

En 2019, la commune comptait 1 629 habitants, en augmentation de 20,31 % par rapport à 2013 (Val-d’Oise : +4,6 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Émile Leemans, agent de change et bienfaiteur de la commune au XIX siècle

La page est mise en ligne à des fins d’information du public et en vue d’informer les clients. Par ailleurs elle est régulièrement mise à jour, dans la mesure du possible. Néanmoins en raison de l’évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle. Nous vous invitons toutefois à nous interroger pour toute question ou problème concernant le thème évoqué au 01 40 61 94 59. Cependant en aucun cas FCGE ne pourra être tenu responsable de l’inexactitude et de l’obsolescence des articles du site.  xtremwebsite carte grise en ligne à Mours changement adresse carte grise ants carte grise simulateur carte grise prix carte grise changements adresse carte grise</span>