Search
Close this search box.

Votre carte grise en ligne
en 5 mn à Noyelles-lès-Seclin

Commander votre carte grise en ligne et recevez là directement chez vous en faisant confiance à un professionnel agréé par le ministère de l’Intérieur N°33958

Choisissez votre démarche ci-dessous pour obtenir votre prix en ligne

Changement de titulaire

Suite à l’acquisition d’un véhicule d’occasion

Changement d'adresse

Vous avez où vous allez déménager

Demande de duplicata

Votre carte grise a été volée ou perdue

Changement d'état civil

Suite à un divorce, mariage, ou un décès.

Déclaration de session

Vous avez vendu votre véhicule

Carte grise véhicule neuf

Vous venez d’acheter un véhicule neuf

Changement de propriétaire

Suite à l’acquisition d’un véhicule d’occasion

Changement d'adresse

Vous avez où vous allez déménager

Demande de duplicata

Votre carte grise a été volée ou perdue

Changement d'état civil

Suite à un divorce, mariage, ou un décès.

Déclaration de session

Vous avez cédé votre véhicule

Véhicule neuf

Vous venez d’acheter un véhicule neuf

[trustindex no-registration=google]

Prix carte grise en ligne à Noyelles-lès-Seclin

Le prix de la carte grise est calculé en fonction du coût du cheval fiscal fixé par le conseil régional. 

A ce montant peut s’ajouter d’autres taxes qui sont généralement tributaires du véhicule : la date de sa mise en circulation, son ancienneté, le type du carburant, son taux d’émission de CO2,…

Le prix du cheval fiscal à Noyelles-lès-Seclin , est le même dans toute les villes Nord , et est imposé aussi bien par l’ANTS que par FCGE Paris. 

carte grise en ligne à Noyelles-lès-Seclin changement adresse carte grise ants carte grise simulateur carte grise prix carte grise changements adresse carte

Certifié par le Ministère de l’Intérieur.

Habilitation préfecture: N°24267
Agrément N°: 33958

Les documents à fournir

  • Carte grise originale et une photocopie
  • Demande de certificat d’immatriculation d’un véhicule (original rempli et signé par le demandeur)
  • Original de la déclaration de cession d’un véhicule (original rempli et signé par le vendeur)
  • Mandat d’immatriculation (rempli et signé)
  • Contrôle technique de moins de 6 mois pour les véhicules de plus de 4 ans (photocopie)
  • Justificatif de domicile (photocopie)
  • Pièce d’identité du demandeur (photocopie)
  • Attestation d’assurance (photocopie)
  • Attestation d’assurance du véhicule
  • Photocopie du permis de conduire du demandeur

MIEUX CONNAÎTRE NOYELLES-LÈS-SECLIN

Noyelles-lès-Seclin est une commune française située dans le département du Nord, en région Hauts-de-France. Elle fait partie de la Métropole européenne de Lille.

Noyelles-lès-Seclin est un village situé au sud de Lille (8 km), près de Wattignies, localisé dans le pays du Mélantois en Flandre romane. Une des particularités de Noyelles-lès-Seclin est qu’une partie très importante de la zone industrielle dite de Lille-Seclin est en réalité sur son terrain communal (70 hectares sur 170).

Noyelles Les Seclin est desservie par le réseau urbain Ilévia mais aussi le réseau régional Hauts de France, avec les lignes :

Les lignes scolaires traversant la commune sont utilisable par tous les usagers du réseau même non scolarisés, néanmoins les élèves restent prioritaires pour utiliser ces lignes.

La ligne L92 dessert bien Noyelles Les Seclin cependant pas au cœur du village. En effet l’arrêt est situé dans une zone industrielle difficile d’accès à pied. Cette ligne circule tous les jours jusqu’à environ 22h30

Noyelles les Seclin village dispose de cinq arrêts de bus tous gérés par Ilévia.

La commune ne dispose pas de gare mais se situe proche de plusieurs régionales mais aussi nationale et internationale

Les abonnements et titres ILEVIA (sauf ticket ZAP) sont valables à bord des TER Hauts de France dans les limites de la Métropole Européenne de Lille.

La commune ne dispose pas d’aéroport sur son territoire, mais se situe proche de plusieurs selon la distance parcourue souhaitée:

Pour venir à Noyelles Les Seclin en voiture, il existe plusieurs moyens :

Le climat qui caractérise la commune est qualifié, en 2010, de « climat océanique dégradé des plaines du Centre et du Nord », selon la typologie des climats de la France qui compte alors huit grands types de climats en métropole. En 2020, la commune ressort du type « climat océanique altéré » dans la classification établie par Météo-France, qui ne compte désormais, en première approche, que cinq grands types de climats en métropole. Il s’agit d’une zone de transition entre le climat océanique, le climat de montagne et le climat semi-continental. Les écarts de température entre hiver et été augmentent avec l’éloignement de la mer. La pluviométrie est plus faible qu’en bord de mer, sauf aux abords des reliefs[2].

Les paramètres climatiques qui ont permis d’établir la typologie de 2010 comportent six variables pour les températures et huit pour les précipitations, dont les valeurs correspondent à la normale 1971-2000. Les sept principales variables caractérisant la commune sont présentées dans l’encadré ci-après.

Avec le changement climatique, ces variables ont évolué. Une étude réalisée en 2014 par la Direction générale de l’Énergie et du Climat complétée par des études régionales[6] prévoit en effet que la température moyenne devrait croître et la pluviométrie moyenne baisser, avec toutefois de fortes variations régionales. Ces changements peuvent être constatés sur la station météorologique de Météo-France la plus proche, « Lille-Lesquin », sur la commune de Lesquin, mise en service en 1944 et qui se trouve à 7 km à vol d’oiseau[8][Note 4], où la température moyenne annuelle évolue de 10,4 °C pour la période 1971-2000 à 10,8 °C pour 1981-2010[10], puis à 11,3 °C pour 1991-2020.

Noyelles-lès-Seclin est une commune urbaine, car elle fait partie des communes denses ou de densité intermédiaire, au sens de la grille communale de densité de l’Insee,,,. Elle appartient à l’unité urbaine de Lille (partie française), une agglomération internationale dont la partie française regroupe 60 communes[15] et 1 051 609 habitants en 2019, dont elle est une commune de la banlieue. L’agglomération de Lille (partie française) est la quatrième plus importante de la France en termes de population, derrière celles de Paris, Lyon et Marseille-Aix-en-Provence,.

Par ailleurs la commune fait partie de l’aire d’attraction de Lille (partie française) dont elle est une commune de la couronne. Cette aire, qui regroupe 201 communes, est catégorisée dans les aires de 700 000 habitants ou plus (hors Paris)[18][19].

L’occupation des sols de la commune, telle qu’elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l’importance des territoires agricoles (54,2 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (64,5 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (54,2 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (31,3 %), zones urbanisées (14,5 %).

L’IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIII siècle), la carte d’état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd’hui)[21].

Epoque romaine

Le long de la route de Noyelles à Seclin, des tâches noires repérées lors de travaux d’élargissement ont été soigneusement fouillées. A côté d’une petite fosse dépotoir, la structure d’un four de potier a été dégagée. Le matériel découvert autorisait une datation du Bas-Empire.

À la fin du siècle dernier, une pièce romaine a été découverte en bordure de champ dans le même secteur. En bronze, à l’effigie de Faustine-la-jeune, femme de l’empereur Marc-Aurèle et fille de l’impératrice Faustine, elle avait la valeur d’un as.

Mais à l’occasion de l’agrandissement des locaux de l’entreprise ATOS, de nouvelles et vastes fouilles ont été entreprises. Une première découverte, celle d’une statuette du dieu Mercure, a autorisé la poursuite des recherches par l’Inrap. Noyelles est une agglomération gallo-romaine qui s’est implantée dès le Ier siècle de notre ère, le long de la voie romaine allant de Bavay à Cassel, au lieu-dit « La Pointe ».

D’août à , Noyelles fut le théâtre, avec Wattignies et Templemars, de la bataille perdue pour le dégagement du siège de Lille. Le 1 duc de Malborough, en liaison avec les troupes Austro-Prussiennes du prince Eugène, assiégeait alors les deux grandes villes des Flandres : Lille et Audenarde (Belgique). Pour Lille, la plus grande et la plus difficile à prendre (fortifications récentes de Vauban), le siège était constitué d’un double cordon de défense : un cordon pour entourer Lille et un cordon plus grand pour empêcher le dégagement par les troupes Françaises venues du Sud. Les lignes de siège s’appuyaient sur les rivières. La partie la plus exposée couvrait un arc de cercle centré sur Wattignies et Noyelles. La bataille fut observée par le camp français au sud depuis le moulin de Noyelles. Le lieu-dit s’appelle Moulin du champ de bataille et Wattignies fut surnommée en 1800 « Wattignies la défaite » par contraste à Wattignies-la-Victoire (près de Maubeuge en 1793). Cette bataille fut décisive pour la suite des opérations anglaises sur le continent, celles qui conduisirent au traité d’Utrecht en 1713 (2 ans avant la mort de Louis XIV) qui déclenchera les premières pertes françaises au Canada.

En septembre 1944, Noyelles connut son heure de gloire lors de l’avancée des troupes alliées vers la Belgique et la Hollande. En effet, le village connaitra la seule et dernière opération défensive des Allemands pour tenter de freiner la progression des troupes angloaméricaines.

Le , une compagnie SS oblige les soldats de la Wehrmacht à quitter le fort de Seclin, trop exposé, pour créer une position d’artillerie dans le lieu-dit « bois d’Emmerin ». Protégés par des arbres, les Allemands concentrent leurs canons et leurs munitions au milieu du bois, en tournant les canons vers le sud. Le les chars britanniques font leur apparition, venant de Seclin. Un 1 char « Shermann » traverse Noyelles et se déplace vers Ancoisne. Après 3 virages, le char est touché par un des canons cachés. Le char brûle puis explose avec ses trois servants. Un 2e char traverse Noyelles et suit la même direction que le 1 . Il tombe lui aussi dans l’embuscade au 2e virage. Un 3 char se présente, toujours sur la même route.

Tous les villageois de Noyelles sont alors terrés dans les caves, le village étant sous couvre-feu permanent.

Un habitant du village, officier d’artillerie, voit le désastre par la lucarne du château blanc. Commandant d’une batterie de canons de 75 pendant la campagne de mai-juin 1940, il est prisonnier jusqu’en octobre 1941. Il fait partie des premiers officiers français libérés des camps allemands en tant qu’ingénieur en chef d’une usine de Lille. Son expérience lui permet de comprendre la tactique des artilleurs allemands. Malgré le couvre-feu, il sort de chez lui pour intercepter le 3 char qui va vers une mort certaine. Parlant couramment l’anglais grâce à son métier d’ingénieur dans les Indes Britanniques, il explique la situation au chef de char qui appelle aussitôt son officier dans un 4e char.

Le contact est établi malgré la surveillance du village par les SS qui attendent leur prochain « client ». L’officier britannique monte alors au dernier étage du château blanc. Il prend la peine d’enlever sa casquette (repérage jumelles) et découvre la position cachée des Allemands.

L’officier français lui indique que le meilleur angle de tir se trouve derrière l’église de Noyelles. Le 3 char recule et revient sur la place pour cette fois avancer très lentement jusque derrière l’église. Le servant prend l’angle de tir vers la position allemande et vide toutes ses réserves d’obus sur la cible qui est vite anéantie. Les obus britanniques déclenchent une réaction en chaîne sur les réserves de munitions allemandes qui sautent. La panique s’empare de la position. Les SS ne parviennent plus à maîtriser la situation. Ils s’enfuient à travers champs pour rejoindre le fort de Seclin.

Les Britanniques ont ordre de reprendre leur route vers Lille et la Belgique. L’officier français demande instamment que les chars restent la nuit à Noyelles car il suppose que les Allemands ont compris qu’un habitant de Noyelles avait renseigné les Anglais sur leur position cachée. Après une demande au QG, l’autorisation de rester pour la nuit est donnée. Les habitants du village sont alors mobilisés pour creuser une tranchée dans le village au cas où les Allemands tenteraient une sortie. La nuit passe et rien ne bouge. Au matin les britanniques (régiments irlandais) approchent le bois d’Emmerin pour découvrir que les Allemands ont abandonné leur position. Dans une grange on trouvera les corps des SS qui après s’être saoulés se sont donné la mort à l’aide d’une grenade.

La commune se trouve dans l’arrondissement de Lille du département du Nord. Pour l’élection des députés, elle fait partie de la cinquième circonscription du Nord.

Elle faisait partie depuis 1793 du canton de Seclin. Celui-ci a été scindé en 1993 et la commune a été rattachée au canton de Seclin-Nord. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, elle est désormais intégrée au canton de Faches-Thumesnil.

La commune a été intégrée dans la communauté urbaine de Lille (CUDL) lors de sa création en 1968. Celle-ci, qui avait pris le nom de Lille Métropole Communauté urbaine (LMCU), se transforme et devient la métropole européenne de Lille (MEL) le . La commune en est toujours membre.

Maire en 1802-1803 : X. J. Lhermite.

Disposant d’un budget annuel de trois millions d’euros (en 2009), la municipalité noyelloise a pour bâtiments : la Mairie, l’Espace Jules-Caulier, le Centre d’Animation Municipal (CAM), l’école Alphonse Theeten, la Maison des associations, l’église Saint Martin et l’Hôtel échevinal.

En 2011, la commune de Noyelles-lès-Seclin a été récompensée par le label « Ville Internet @@ ». Elle n’est plus primée en 2016[32].

L’évolution du nombre d’habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l’Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d’information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d’une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[34].

En 2019, la commune comptait 858 habitants, en diminution de 0,12 % par rapport à 2013 (Nord : +0,49 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

En 2018, le taux de personnes d’un âge inférieur à 30 ans s’élève à 30,7 %, soit en dessous de la moyenne départementale (39,5 %). À l’inverse, le taux de personnes d’âge supérieur à 60 ans est de 29,6 % la même année, alors qu’il est de 22,5 % au niveau départemental.

En 2018, la commune comptait 408 hommes pour 456 femmes, soit un taux de 52,78 % de femmes, légèrement supérieur au taux départemental (51,77 %).

Les pyramides des âges de la commune et du département s’établissent comme suit.

Située au 11 rue du Marais, l’école Alphonse-Theeten se compose de classes maternelles et de classes primaires. Une chorale a été créée au sein de celle-ci. De plus, l’école se double d’une garderie périscolaire.

Noyelles-lès-Seclin accueille plusieurs sites industriels et de recherche :

Le Baron Louis-Séraphin du Chambge, suppléant du député des Flandres Charles de Lannoy aux États généraux de 1789, était seigneur de Noyelles en 1780. La famille Du Chambge a donné sa devise au village. Elle est basée sur un jeu de mot avec le nom de la famille : « Pour un mieux, Du Chambge ».

L’ancienneté de ce lieu est constatée par un titre de l’an 825. Dans un plaid général tenu à Fives le 1 juillet de cette année, Gisle, sœur de Charles le chauve et femme du comte Evrard donna à l’abbaye de Cysoing dont son mari était le fondateur, un manoir de 12 bonniers de terre situé à Noyelles-en-Mélantois (auj. Noyelles-lès-Seclin) (Sources : Annuaire statistiques du dpt du Nord -Danel, 1830).

La page est mise en ligne à des fins d’information du public et en vue d’informer les clients. Par ailleurs elle est régulièrement mise à jour, dans la mesure du possible. Néanmoins en raison de l’évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle. Nous vous invitons toutefois à nous interroger pour toute question ou problème concernant le thème évoqué au 01 40 61 94 59. Cependant en aucun cas FCGE ne pourra être tenu responsable de l’inexactitude et de l’obsolescence des articles du site.  xtremwebsite carte grise en ligne à Noyelles-lès-Seclin changement adresse carte grise ants carte grise simulateur carte grise prix carte grise changements adresse carte grise</span>