Votre carte grise en ligne
en 5 mn à Rochefort-en-Yvelines

Faites votre demande de carte grise en ligne et recevez là directement chez vous en faisant confiance à un professionnel agréé par le ministère de l’Intérieur N°33958

Sélectionner votre démarche ci-dessous pour obtenir votre prix en ligne

Changement de titulaire

Suite à l’acquisition d’un véhicule d’occasion

Changement d'adresse

Vous avez où vous allez déménager

Demande de duplicata

Votre carte grise a été volée ou perdue

Changement d'état civil

Suite à un divorce, mariage, ou un décès.

Déclaration de session

Vous avez vendu votre véhicule

Carte grise véhicule neuf

Vous venez d’acheter un véhicule neuf

Changement de propriétaire

Suite à l’acquisition d’un véhicule d’occasion

Changement d'adresse

Vous avez où vous allez déménager

Demande de duplicata

Votre carte grise a été volée ou perdue

Changement d'état civil

Suite à un divorce, mariage, ou un décès.

Déclaration de session

Vous avez vendu votre véhicule

Véhicule neuf

Vous venez d’acheter un véhicule neuf

[trustindex no-registration=google]

Prix carte grise en ligne à Rochefort-en-Yvelines

Le prix de la carte grise est calculé en fonction du coût du cheval fiscal fixé par le conseil régional. 

A ce montant peut s’ajouter d’autres taxes qui sont généralement tributaires du véhicule : la date de sa mise en circulation, son ancienneté, le type du carburant, son taux d’émission de CO2,…

Le prix du cheval fiscal à Rochefort-en-Yvelines , est le même dans toute les villes Yvelines , et est imposé aussi bien par l’ANTS que par FCGE Paris. 

carte grise en ligne à Rochefort-en-Yvelines changement adresse carte grise ants carte grise simulateur carte grise prix carte grise changements adresse carte

Certifié par le Ministère de l’Intérieur.

Habilitation préfecture: N°24267
Agrément N°: 33958

Les documents à fournir

  • Carte grise originale et une photocopie
  • Demande de certificat d’immatriculation d’un véhicule (original rempli et signé par le demandeur)
  • Original de la déclaration de cession d’un véhicule (original rempli et signé par le vendeur)
  • Mandat d’immatriculation (rempli et signé)
  • Contrôle technique de moins de 6 mois pour les véhicules de plus de 4 ans (photocopie)
  • Justificatif de domicile (photocopie)
  • Pièce d’identité du demandeur (photocopie)
  • Attestation d’assurance (photocopie)
  • Attestation d’assurance du véhicule
  • Photocopie du permis de conduire du demandeur

MIEUX CONNAÎTRE ROCHEFORT-EN-YVELINES

Rochefort-en-Yvelines est une commune française située dans le département des Yvelines en région Île-de-France.

Rochefort-en-Yvelines est une commune résidentielle située à 30 minutes de Paris par l’autoroute, dans le sud-est des Yvelines, près de la limite de l’Essonne dans le massif forestier de Rambouillet. Elle est à 15 kilomètres environ à l’est de Rambouillet et à 8 kilomètres environ au nord de Dourdan.

La commune fait partie du parc naturel régional de la Haute-Vallée de Chevreuse.

Les communes limitrophes sont Bonnelles au nord-est, Longvilliers à l’est et au sud, Saint-Arnoult-en-Yvelines à l’ouest et Bullion au nord.

Le village de Rochefort est situé sur la butte de la Moque-Bouteille, et est entouré par quatre rivières : la Rémarde au sud, la Rabette à l’ouest, l’Aulne au nord et la Gloriette à l’est.

Les communications sont assurées par des routes départementales : l’ancienne route nationale 188 (actuelle RD 988) qui relie Orsay et Palaiseau à Ablis dans le sud des Yvelines, la RD 27 qui la relie à Rambouillet et la RD 149 orientée vers le nord qui contourne le village par une déviation. Un échangeur dans la commune voisine de Longvilliers donne accès à l’autoroute A 10 toute proche.

La commune est desservie par les lignes 39.07, 39.07A, 39.07B et 39.30C de la société de transport SAVAC et par les lignes Express 10, 23 et 29 de l’établissement Transdev de Rambouillet.

Le sentier de grande randonnée GR 11 (tour de l’Île-de-France) longe la limite ouest de la commune dans la forêt. Le GR 1 traverse aussi le territoire de la commune.

Rochefort-en-Yvelines est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l’Insee,,,.

Par ailleurs la commune fait partie de l’aire d’attraction de Paris, dont elle est une commune de la couronne. Cette aire regroupe 1 929 communes[5][6].

Le territoire de la commune se compose en 2017 de 89,3 % d’espaces agricoles, forestiers et naturels, 7,3 % d’espaces ouverts artificialisés et 3,4 % d’espaces construits artificialisés.

Le tableau ci-dessous présente l’occupation des sols de la commune en 2018, telle qu’elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC).

Le nom de Rochefort-en-Yvelines apparaît pour la première fois dans les Historiæ ecclesiasticæ d’Orderic Vital (1123/1141) où est mentionnée [Lucienne], fille de Gui le Rouge : filiam Guidonis Rubei, comitis de Rupeforti, « la fille de Gui le Rouge, comte de Rochefort ». Cette citation concerne un événement précis : l’annulation du mariage entre Lucienne et le roi Louis le Gros en 1107, et représente donc une attestation indirecte du nom de Rochefort pour cette époque. Noté Rupiford en 1196[10], il est encore attesté dans le pouillé du diocèse de Chartres sous la forme Ruppis fortis vers 1272. On relève la graphie moderne Rochefort en 1261 dans le journal des visites d’Eudes Rigaud, archevêque de Rouen[12], au XV siècle dans les Grandes Chroniques de France[13], en 1617 sur une carte du gouvernement de l’Île-de-France, en 1660 sur une autre du diocèse de Chartres[15], etc. La forme déterminée Rochefort-en-Yvelines, adoptée en 1878, ne devient courante qu’au XXe siècle.

Ce nom représente une formation médiévale très fréquente constituée de l’ancien français roche employé au sens de « château fort sur une hauteur (rocheuse) », déterminé par l’adjectif fort,. Il fait allusion au château de Rochefort-en-Yvelines, château fort de Gui Ier de Rochefort, apparemment construit à l’emplacement d’un ancien oppidum gaulois[18].

Le déterminant locatif du département -en-Yvelines marque par ailleurs son attachement à la région naturelle de l’Yveline,.

Le site de Rochefort-en-Yvelines est habité depuis la Préhistoire, comme en témoignent les outils de silex retrouvés dans la commune et la grotte ornée du Normont découverte en 1992 en bordure du massif forestier de Rambouillet, dans le domaine du golf.

Ce fut à l’époque romaine un oppidum gaulois dominant les vallées environnantes.

Dans la deuxième moitié du XI siècle, Guy Ier (II) de Montlhéry de Rochefort, dit Guy le Rouge, qui héritait de la vicomté de l’Étampois chartrain de sa mère Hodierne et de son oncle Guillaume de Gometz, fit construire au sommet de l’oppidum un château fort imposant. Rochefort dépendit donc de la famille des sires de Montlhéry, et Auneau — aussi un domaine des Montlhéry — était un fief relevant directement de Rochefort.

La seigneurie, dotée du titre de principauté, passa au cours des siècles entre les mains de diverses familles toutes liées entre elles, dont les

En 1596, Rochefort échut à Hercule de Rohan, petit-fils maternel de Catherine de Silly (arrière-petite-fille de Bertin et Marie), qui fit reconstruire le château. La principauté de Rochefort resta la propriété des Rohan jusqu’à la Révolution française. La branche de Rochefort, seule subsistante, porte encore le titre de « prince de Rochefort ». Le château est encore reconstruit au XVIII siècle fut alors démoli.

Vers 1853, la mairie s’installe dans le bâtiment du bailliage (où elle se trouve encore actuellement) qui servit autrefois de tribunal et de prison. Il fut légué à la commune en 1831 par la famille Rohan.

Entre 1899 et 1904 est construit le château Porgès de Rochefort-en-Yvelines.

La commune a été desservie par la ligne Paris – Chartres par Gallardon n’ayant fonctionné que huit ans, de 1931 à 1939, et ce bien que le tronçon Chartres – Rochefort-en-Yvelines ait été achevé en 1921. La ligne, jamais achevée vers Paris et a été finalement déclassée en 1953.

Antérieurement à la loi du , la commune faisait partie du département de Seine-et-Oise. La réorganisation de la région parisienne en 1964 fit que la commune appartient désormais au département des Yvelines et à son arrondissement de Rambouillet, après un transfert administratif effectif au .

Pour l’élection des députés, elle fait partie depuis 1988 de la dixième circonscription des Yvelines.

Elle faisait partie depuis 1801 du canton de Dourdan-Nord du département de Seine-et-Oise. Lors de la mise en place des Yvelines, elle est rattachée en 1967 au canton de Saint-Arnoult-en-Yvelines. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune est désormais membre du canton de Rambouillet.

La commune a intégré en 2012 la communauté de communes Plaines et Forêts d’Yveline, qui se transforme en 2015 en communauté d’agglomération sous le nom de Rambouillet Territoires Communauté d’Agglomération (RTCA).

Celle-ci fusionne avec ses voisines pour former, le , la communauté d’agglomération Rambouillet Territoires dont la commune est désormais membre.

L’évolution du nombre d’habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l’Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d’information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d’une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[27].

En 2019, la commune comptait 907 habitants, en augmentation de 1,91 % par rapport à 2013 (Yvelines : +2,1 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

En 2018, le taux de personnes d’un âge inférieur à 30 ans s’élève à 34,2 %, soit en dessous de la moyenne départementale (38,0 %). À l’inverse, le taux de personnes d’âge supérieur à 60 ans est de 24,3 % la même année, alors qu’il est de 21,7 % au niveau départemental.

En 2018, la commune comptait 444 hommes pour 472 femmes, soit un taux de 51,53 % de femmes, légèrement supérieur au taux départemental (51,32 %).

Les pyramides des âges de la commune et du département s’établissent comme suit.

À la salle des fêtes, tous les ans il y a un forum pour s’inscrire à de multiples activités telle que le piano, le théâtre ou encore le Tai-chi-chuan.

Golf

La fête patronale de Rochefort-en-Yvelines avait traditionnellement lieu à la Saint-Gilles, le 1 septembre. Elle se terminait la nuit par une retraite aux flambeaux[réf. nécessaire].

L’activité économique de la commune est marquée par la sylviculture, l’élevage (haras) et le tourisme.

La page est mise en ligne à des fins d’information du public et en vue d’informer les clients. Par ailleurs elle est régulièrement mise à jour, dans la mesure du possible. Néanmoins en raison de l’évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle. Nous vous invitons toutefois à nous interroger pour toute question ou problème concernant le thème évoqué au 01 40 61 94 59. Cependant en aucun cas FCGE ne pourra être tenu responsable de l’inexactitude et de l’obsolescence des articles du site.  xtremwebsite carte grise en ligne à Rochefort-en-Yvelines changement adresse carte grise ants carte grise simulateur carte grise prix carte grise changements adresse carte grise</span>