Votre carte grise en ligne
en 5 mn à Saint-Julien-en-Vercors

Passer votre commande de carte grise en ligne et recevez là directement chez vous en faisant confiance à un professionnel agréé par le ministère de l’Intérieur N°33958

Choisissez votre démarche ci-dessous pour obtenir votre prix en ligne

Changement de propriétaire

Suite à l’acquisition d’un véhicule d’occasion

Changement d'adresse

Vous avez où vous allez déménager

Demande de duplicata

Votre carte grise a été volée ou perdue

Changement d'état civil

Suite à un divorce, mariage, ou un décès.

Déclaration de session

Vous avez vendu votre véhicule

Carte grise véhicule neuf

Vous venez d’acheter un véhicule neuf

Changement de propriétaire

Suite à l’acquisition d’un véhicule d’occasion

Changement d'adresse

Vous avez où vous allez déménager

Demande de duplicata

Votre carte grise a été volée ou perdue

Changement d'état civil

Suite à un divorce, mariage, ou un décès.

Déclaration de session

Vous avez cédé votre véhicule

Véhicule neuf

Vous venez d’acheter un véhicule neuf

[trustindex no-registration=google]

Prix carte grise en ligne à Saint-Julien-en-Vercors

Le prix de la carte grise est calculé en fonction du coût du cheval fiscal fixé par le conseil régional. 

A ce montant peut s’ajouter d’autres taxes qui sont généralement tributaires du véhicule : la date de sa mise en circulation, son ancienneté, le type du carburant, son taux d’émission de CO2,…

Le prix du cheval fiscal à Saint-Julien-en-Vercors , est le même dans toute les villes Drôme , et est imposé aussi bien par l’ANTS que par FCGE Paris. 

carte grise en ligne à Saint-Julien-en-Vercors changement adresse carte grise ants carte grise simulateur carte grise prix carte grise changements adresse carte

Certifié par le Ministère de l’Intérieur.

Habilitation préfecture: N°24267
Agrément N°: 33958

Les documents à fournir

  • Carte grise originale et une photocopie
  • Demande de certificat d’immatriculation d’un véhicule (original rempli et signé par le demandeur)
  • Original de la déclaration de cession d’un véhicule (original rempli et signé par le vendeur)
  • Mandat d’immatriculation (rempli et signé)
  • Contrôle technique de moins de 6 mois pour les véhicules de plus de 4 ans (photocopie)
  • Justificatif de domicile (photocopie)
  • Pièce d’identité du demandeur (photocopie)
  • Attestation d’assurance (photocopie)
  • Attestation d’assurance du véhicule
  • Photocopie du permis de conduire du demandeur

MIEUX CONNAÎTRE SAINT-JULIEN-EN-VERCORS

Saint-Julien-en-Vercors est une commune française située dans le département de la Drôme en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Ses habitants sont dénommés les Saint-Juliennois.

Le territoire de Saint-Julien-en-Vercors se situe dans la partie centrale du massif du Vercors. Le bourg est situé à 13 km au nord de La Chapelle-en-Vercors, son ancien chef-lieu de canton et à 16 km de la petite ville de Villard-de-Lans, principale agglomération du massif du Vercors[3].

Le bourg de Saint-Julien-en-Vercors se situe à environ 92 km de Lyon (préfecture de la région Auvergne-Rhône-Alpes) ainsi qu’à environ 195 km de Marseille et 486 km de Paris.

La commune est située en zone de basse et de moyenne montagne entre 400 mètres et 1 500 mètres d’altitude bordée à l’est par les falaises de la crête de Chalimont, au nord et à l’ouest par la vallée de la Bourne et au sud par le plateau historique du Vercors central drainé par la Vernaison.

Le territoire de Saint-Julien-en-Vercors présente la particularité d’être situé à la rencontre des principales parties qui composent le massif du Vercors : « Les saint-juliennois peuvent tourner leurs regards (…) aussi bien vers le Vercors central que vers les Quatre-Montagnes, les Coulmes, la bordure des Hauts-plateaux. Et même le Royans ».

Le massif pré-alpin du Vercors est la résultante de la couverture sédimentaire détachée des Massifs cristallins externes de la chaîne alpine, située plus à l’est. Le plateau du Vercors, présente une altitude est comprise entre 1 000 et 1 500 mètres. Ce plateau se relève dans sa partie sud et s’abaisse vers le nord en direction de la vallée de la Bourne dans le secteur du territoire de Saint-Julien-en-Vercors. L’altitude du massif décroît également de l’est vers l’ouest et présente de nombreuses failles (confère la carte géologique).

Sites particuliers :

Le massif du Vercors est un massif de type karstique où les circulations souterraines orientées dans ce système de failles qui entraînent en conséquence un assèchement de la surface au profit d’une circulation d’eaux souterraines ressortant du massif sous forme d’exsurgences telles que celle du Bournillon, situés en limite du territoire saint-juliennois,.

Le village est situé sur le faciès urgonien du Vercors (environ 129,4 à 100,5 Ma, fin du Crétacé inférieur).

La commune possède une carrière d’onyx (minéral) (lieu-dit Les Alberts)[réf. nécessaire].

La reculée des Grands Goulets est un site géologique remarquable de 1 645,95 hectares, parcouru par la Vernaison, qui se trouve à proximité de la commune de Saint-Julien-en-Vercors, en partie sur le territoire des communes voisines de Saint-Martin-en-Vercors et d’Échevis donne un bel exemple des caractéristiques propres au massif du Vercors. En 2014, ce site a été classé à l’« Inventaire du patrimoine géologique ».

Le principal cours d’eau de la commune est la Bourne (affluent de l’Isère). Sa longueur est de 43,1 km. Elle prend sa source sur le territoire de la commune de Lans-en-Vercors au lieu-dit les Jailleux et délimite Saint-Julien-en-Vercors, dans sa partie septentrionale, avec les communes iséroises de Rencurel et Choranche[réf. nécessaire].

Le climat à Saint-Julien est continental montagnard en raison de sa position géographique en moyenne montagne, à l’ouest du massif alpin et dans les gorges de la Bourne. Toutefois, l’influence du climat océanique subsiste encore par l’arrivée des perturbations par flux de nord-ouest et l’influence du climat méditerranéen existe également et se traduit par de fortes précipitations en particulier au printemps et en automne mais il n’y a pas de saison sèche.

Cet assemblage d’influences climatiques se caractérise dans les précipitations et dans les fluctuations de températures et permet à cette région préalpine calcaire de présenter des caractéristiques propres à ce lieu et donnent au plateau du Vercors son originalité territoriale.

Les hivers sont froids et neigeux avec une température minimale moyenne de −3,1 °C atteinte en janvier et en février. La saison estivale est douce voire chaude avec une température maximale moyenne de 23,3 °C en juillet et 23 °C en août.

Un service de transport à la Demande (TAD) permet aux résidents de la commune d’effectuer des déplacements vers les communes voisines, à destination de Villard-de-Lans (station de ski), de Die (siège de la sous-préfecture) ou de La Chapelle-en-Vercors (Marché local).

Une ligne régulière d’autocars relie la commune de La Chapelle-en-Vercors aux villes de Valence et de Romans sur Isère, en passant par la commune voisine d’Échevis.
Une autre ligne régulière d’autocars circule à Villard-de-Lans en direction de Grenoble.

Saint-Julien-en-Vercors est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l’Insee,,,.

La commune est en outre hors attraction des villes,.

L’occupation des sols de la commune, telle qu’elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l’importance des forêts et milieux semi-naturels (78,1 % en 2018), une proportion identique à celle de 1990 (78 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (74,6 %), prairies (21,9 %), espaces ouverts, sans ou avec peu de végétation (3,5 %).

L’IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIII siècle), la carte d’état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd’hui)[Carte 1].

Site Géoportail (carte IGN) :

Un projet communal prévoit la réalisation de vingt à vingt-six logements, en prévision de l’accueil de nouveaux habitants et la prise en compte du « phénomène de décohabitation ». La plupart de ces nouveaux logements seront construits dans des zones situées à proximité du bourg central.

La totalité du territoire de la commune de Saint-Julien-en-Vercors se situe en zone de sismicité n°4 (sur une échelle de 5), comme la plupart des communes du plateau central du Vercors et du Royans.

Selon le dictionnaire topographique du département de la Drôme :

Le village tient son nom d’un martyr chrétien du III siècle, saint Julien de Brioude, probablement originaire de Vienne dans le Dauphiné et évangélisateur de la région (à l’époque pays de Viennois)[réf. nécessaire].

Le musée de la Préhistoire de Vassieux-en-Vercors indique sur son site que des traces de l’homme de Neandertal ont été retrouvées dans le secteur du Vercors Drômois.
Plus tard, vers la fin du Magdalénien (entre 12 000 et 10 000 avant notre ère), des chasseurs de marmottes ont occupé la grotte des Freydières dans la commune voisine de Saint-Agnan-en-Vercors ou deux abris sous roche furent fouillés en 1904.
D’autres sites identiques ont été mis au jour dans les communes de Méaudre ou de La Chapelle-en-Vercors, situées à proximité de Saint-Julien[28][29].

Dans la grotte de la Cheminée (voir paragraphe Patrimoine naturel), de nombreux bois de cerfs ont été découverts. Certains d’entre eux portent des traces de travail datant du Néolithique.

Le site est occupé par la tribu gauloise des Vertamocores (qui a donné son nom au massif du Vercors), alliés des Voconces.

Certains vestiges retrouvés dans cette partie du Vercors permettent d’attester la présence d’une population à l’époque romaine.

La seigneurie :

À compter de 1235, le village, comme les autres communes du Vercors drômois, est sous la suzeraineté des évêques de Die qui en disputent les revenus aux religieux de Saint-Antoine jusqu’en 1305.
L’évêque avait pour vassaux divers seigneurs et châtelains locaux qui levaient également l’impôt sur les habitants.
Les barons de Sassenage détenaient quant à eux le secteur des Quatre-montagnes dénommé également Val-de-Lans, correspondant à l’ancien canton de Villard-de-Lans.

L’été de l’année 1508 est marqué par les ravages de la peste qui fait son apparition et décime les populations des paroisses de Saint-Martin et Saint-Julien.
Les guerres de religion ravagent également le plateau. De 1573 à 1590, la région est sans cesse traversée par des bandes rivales qui se livrent au pillage. À la fin de cette période troublée, les églises sont en partie détruites et les villages complètement ruinés.

1644 (démographie) : 62 familles.

Au XVIII siècle, l’itinéraire le plus utilisé pour relier le Diois au Royans emprunte le chemin muletier de l’Allier qui passe à Saint-Martin-en-Vercors par la vallée de la Vernaison, non loin de Saint-Julien qui est desservi par un autre chemin annexe. Ceux-ci servent également à descendre le charbon de bois dans la vallée de l’Isère[33].

Avant 1790, Saint-Julien-en-Vercors était une communauté de l’élection de Montélimar, de la subdélégation de Crest et du bailliage de Die.
Elle formait une paroisse du diocèse de Die, dont les dîmes appartenaient au curé.

Selon le dictionnaire topographique du département de la Drôme :

Ancien château dont le mandement comprenait les communes actuelles de Saint-Julien-en-Vercors et de Saint-Martin-en-Vercors (voir Vercors).

En 1790, la commune fait partie du canton de la Chapelle-en-Vercors.

En 1834, le conseil général de la Drôme prend la décision de construire la route des Grands Goulets, ce qui permet de désenclaver le plateau du Vercors. Les travaux, situés le long de la Vernaison, dans la vallée d’Échevis débutent dix ans plus tard pour s’achever en 1854. Ce sera, plus tard la route nationale 518 qui sera déclassée en route départementale en 1972.

Le , l’ouverture du tunnel de Rousset permet d’achever le désenclavement de cette partie du plateau du Vercors. Ce tunnel, assez étroit, sera remplacé par un nouveau tunnel percé en 1979[réf. nécessaire].

Durant l’occupation allemande, le maquis du Vercors fut une importante base de la Résistance française . Celui-ci s’était organisé au cœur du massif du Vercors, considéré comme une véritable forteresse naturelle. Début 1943, un maquis est créé dans le Vercors par le mouvement des Franc-Tireurs, alimentés par l’arrivée de jeunes qui refusent de partir en Allemagne dans le cadre du service du travail obligatoire (STO).

Le village de Saint-Julien-en-Vercors fut le cadre d’une des premières attaques allemandes organisés contre le maquis du Vercors :

Le conseil municipal de Saint-Julien-en-Vercors est composé d’un maire, de trois adjoints au maire et de sept autres membres conseillers municipaux.

Les derniers comptes-rendus des conseils municipaux sont consultables sur le site de la mairie de la communauté de communes du Royans-Vercors, à la page concernant Saint-Julien.

Une partie des informations est issue du site Annuaire mairie.

La commune fait partie de la communauté de communes du Royans-Vercors depuis sa création en 2016.

La commune de Saint-Julien-en-Vercors est classée comme territoire relevant des dispositions de la Loi du relative au développement et à la protection de la montagne, dite « loi Montagne ». Celle-ci est codifiée dans le code de l’urbanisme a pour objet de renforcer la protection des espaces naturels et agricoles des territoires concernés.

Il existe une station d’épuration des eaux usées sur le territoire de la commune, située dans le lieu-dit de la Martelière

L’évolution du nombre d’habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l’Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d’information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d’une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[45].

En 2019, la commune comptait 231 habitants, en diminution de 8,33 % par rapport à 2013 (Drôme : +4,46 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

La maison de retraite (EHPA) la plus proche est située à La Chapelle en Vercors et il s’agit d’un établissement non médicalisé.

Rattachée à l’académie de Grenoble, les communes de Saint-Julien-en-Vercors et de Saint-Martin-en-Vercors ont regroupé leurs établissements d’enseignement primaire

Des activités périscolaires et la gestion d’un cantine sont également assurées par les deux communes.

Le centre hospitalier public le plus proche de la commune est le centre hospitalier universitaire Grenoble-Alpes.

Une maison médicale, comprenant plusieurs cabinets médicaux, est située dans la commune voisine de Villard-de-Lans. Une maison de santé est également implantée à la Chapelle-en-Vercors.

De nombreuses activités sportives sont proposés aux habitants de la communauté de communes, les clubs et les équipements étant installés dans les différentes communes.

La communauté catholique de la commune et son église (propriété de la commune) est rattachée à la « paroisse Sainte-Marie en Royans-Vercors ». Cette paroisse a été créée en l’an 2000 par le diocèse de Grenoble-Vienne dont elle dépend. Ce secteur géographique de la vie religieuse catholique couvre l’ensemble des communes du plateau et du Royans.

En 1992 : pâturages (bovins, ovins), bois.

L’office de tourisme local, gérant l’accueil et l’information des touristes visitant le Vercors drômois se situe sur le territoire de la commune de La Chapelle-en-Vercors.

Ces sites géologiques sont situés dans la commune ou à proximité immédiate du territoire de Saint-Julein-en-Vercors :

La commune fait partie du parc naturel régional du Vercors.

Selon le site « faune-Drome », un grand nombre d’espèces animales sont présentes sur le domaine forestier et montagnard de Saint-Julien-en-Vercors :

Du fait de la présence de nombreuses grottes, de cavités, de cavernes, de scialets, de fermes et de granges abandonnées, le territoire de la commune héberge différentes espèces de chiroptères plus connues sous le nom de chauves-souris. Il faut savoir qu’il est extrêmement rare de rencontrer des chauves-souris car leur reproduction est limitée (un petit par an), qu’elles ne sont ni nocives, ni nuisibles, ni dangereuses et que l’idée qu’elles puissent s’accrocher ou se prendre dans les cheveux n’est pas fondée.

Le loup (canis lupus) a fait sa réapparition dans les Alpes françaises, et même dans le massif du Vercors. Des attaques de loups contre des cervidés et d’autres animaux ont également été constatées en janvier 2018, dans le domaine de la Loubière, espace forestier situé entre les bourgs de Villard-de-Lans, Saint-Julien-en-Vercors et Corrençon-en-Vercors

L’ours (Ursus arctos) a disparu du plateau du Vercors depuis plusieurs décennies. La dernière observation d’un de ces plantigrades a été effectuée sur le territoire de la commune voisine de Saint-Martin-en-Vercors vers la fin du mois septembre 1937 par un certain Julien-Daniel Arnaud et dont le témoignage semble digne de foi[73]. Il s’agit de la dernière rencontre officielle avec un ursidé sauvage en liberté dans les Alpes Françaises

La page est mise en ligne à des fins d’information du public et en vue d’informer les clients. Par ailleurs elle est régulièrement mise à jour, dans la mesure du possible. Néanmoins en raison de l’évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle. Nous vous invitons toutefois à nous interroger pour toute question ou problème concernant le thème évoqué au 01 40 61 94 59. Cependant en aucun cas FCGE ne pourra être tenu responsable de l’inexactitude et de l’obsolescence des articles du site.  xtremwebsite carte grise en ligne à Saint-Julien-en-Vercors changement adresse carte grise ants carte grise simulateur carte grise prix carte grise changements adresse carte grise</span>