Search
Close this search box.

Votre carte grise en ligne
en 5 mn à Vendelles

Faites votre demande de carte grise en ligne et recevez là directement chez vous en faisant confiance à un professionnel agréé par le ministère de l’Intérieur N°33958

Choisissez votre démarche ci-dessous pour obtenir votre tarif en ligne

Changement de titulaire

Suite à l’acquisition d’un véhicule d’occasion

Changement d'adresse

Vous avez où vous allez déménager

Demande de duplicata

Votre carte grise a été volée ou perdue

Changement d'état civil

Suite à un divorce, mariage, ou un décès.

Déclaration de session

Vous avez vendu votre véhicule

Carte grise véhicule neuf

Vous venez d’acheter un véhicule neuf

Changement de titulaire

Suite à l’acquisition d’un véhicule d’occasion

Changement d'adresse

Vous avez où vous allez déménager

Demande de duplicata

Votre carte grise a été volée ou perdue

Changement d'état civil

Suite à un divorce, mariage, ou un décès.

Déclaration de session

Vous avez cédé votre véhicule

Véhicule neuf

Vous venez d’acheter un véhicule neuf

[trustindex no-registration=google]

Prix carte grise en ligne à Vendelles

Le prix de la carte grise est calculé en fonction du coût du cheval fiscal fixé par le conseil régional. 

A ce montant peut s’ajouter d’autres taxes qui sont généralement tributaires du véhicule : la date de sa mise en circulation, son ancienneté, le type du carburant, son taux d’émission de CO2,…

Le prix du cheval fiscal à Vendelles , est le même dans toute les villes Aisne , et est imposé aussi bien par l’ANTS que par FCGE Paris. 

carte grise en ligne à Vendelles changement adresse carte grise ants carte grise simulateur carte grise prix carte grise changements adresse carte

Certifié par le Ministère de l’Intérieur.

Habilitation préfecture: N°24267
Agrément N°: 33958

Les documents à fournir

  • Carte grise originale et une photocopie
  • Demande de certificat d’immatriculation d’un véhicule (original rempli et signé par le demandeur)
  • Original de la déclaration de cession d’un véhicule (original rempli et signé par le vendeur)
  • Mandat d’immatriculation (rempli et signé)
  • Contrôle technique de moins de 6 mois pour les véhicules de plus de 4 ans (photocopie)
  • Justificatif de domicile (photocopie)
  • Pièce d’identité du demandeur (photocopie)
  • Attestation d’assurance (photocopie)
  • Attestation d’assurance du véhicule
  • Photocopie du permis de conduire du demandeur

MIEUX CONNAÎTRE VENDELLES

Vendelles est une commune française située dans le département de l’Aisne, en région Hauts-de-France.

La localité est desservie par les autocars du réseau inter-urbain Trans’80, chaque jour de la semaine, sauf le dimanche et les jours fériés (ligne n 49, Péronne – Roisel – Saint-Quentin)[2].

Vendelles est une commune rurale,. Elle fait en effet partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l’Insee[4][5].

Par ailleurs la commune fait partie de l’aire d’attraction de Saint-Quentin, dont elle est une commune de la couronne. Cette aire, qui regroupe 120 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[6][7].

L’occupation des sols de la commune, telle qu’elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l’importance des territoires agricoles (100 % en 2018), une proportion identique à celle de 1990 (100 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (94,4 %), zones agricoles hétérogènes (5,6 %).

L’IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIII siècle), la carte d’état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd’hui)[9].

En 1691, alors que la France connaît les rigueurs de la révocation de l’édit de Nantes (1685), le village, ainsi que six autres localités environnantes ( Hargicourt, Jeancourt, Nauroy, Lempire, Templeux-le-Guérard et Montbrehain), voit une partie de ses habitants se convertir au protestantisme à la suite des visites du prédicant itinérant Gardien Givry. Les prédications clandestines ont lieu au lieu-dit la Boîte à Cailloux, vallon isolé situé sur le terroir d’Hesbécourt. Une communauté protestante restera dès lors implantée dans le village. Le temple est aujourd’hui désaffecté.

Comme d’autres villages de la région, Vendelles est sorti meurtri de la Grande Guerre car le village a été entièrement rasé en 1917 par les Allemands.
Le , soit moins d’un mois après la déclaration de guerre, l’armée française bat en retraite vers l’ouest et les Allemands arrivent à Vendelles. Dès lors commença l’occupation allemande qui dura jusqu’en . Le front se situant à une vingtaine de kilomètres à l’ouest vers Péronne, l’activité des occupants consistait principalement à assurer le logement des combattants (dans chaque maison, les habitants n’avaient droit qu’à une pièce pour vivre, le reste de la maison étant réservé aux troupes d’occupation et aux soldats en repos), le fonctionnement d’un lazaret (hôpital militaire) et l’approvisionnement en nourriture. Des arrêtés de la Kommandantur obligeaient, à date fixe, sous la responsabilité du maire et du conseil municipal, sous peine de sanctions, la population à fournir : blé, œufs, lait, viande, légumes, destinés à nourrir les soldats du front. Toutes les personnes valides devaient effectuer des travaux agricoles ou d’entretien. Voici des extraits d’un arrêté de la kommandantur d’Holnon valable pour 25 communes de la région :  » Holnon le . Tous les ouvriers et les femmes et les enfants de 15 ans sont obligés de faire travaux des champs tous les jours aussi dimanche de quatre heure du matin jusque huit heure du soir… Après la récolte les fainéants seront emprisonnés 6 mois… Les femmes fainéantes seront exilées à Holnon pour travailler. Après la récolte, les femmes seront emprisonnées 6 mois… Les enfants fainéants seront punis de coups de bâton.De plus le commandant réserve de punir les ouvriers fainéants de 20 coups de bâton tous les jours…Les ouvriers de la commune Vendelles sont punis sévèrement ».(voir le document entier sur Gallica en cliquant sur le lien ci-après[12]).
En , le général Hindenburg décida de la création d’une ligne défense à l’arrière du front ; lors du retrait des troupes allemandes, tous les villages seraient détruits pour ne pas servir d’abri aux troupes franco-anglaises. Dès le , les habitants du Vendelles furent emmenés à la halte du chemin de fer, installés dans des wagons à bestiaux, emmenés à Saint-Quentin et dispersés dans des lieux occupés, jusqu’en Belgique. En , avant du retrait des troupes allemandes sur la ligne Hindenburg, le long du canal de Saint-Quentin, les maisons ont été pillées et incendiées, le village a été systématiquement détruit. L’église, le temple, la mairie, l’école et toutes les maisons ont été dynamités et les arbres sciés à 1 m de hauteur.
Le village, vidé de ses habitants, est resté occupé par les Allemands et a été repris le après de durs combats par les troupes britanniques[14].
Les ruines du village seront plusieurs fois reprises par chaque camp et n’est que le que Vendelles sera définitivement libéré par les Britanniques.
Après l’Armistice, de nombreux habitants ne revinrent pas s’installer à Vendelles et, avec les dommages de guerre, commencèrent une nouvelle vie dans d’autres lieux. Pour ceux qui furent de retour commença une longue période de plus de 10 ans de reconstruction des habitations (maisons provisoires), des fermes, des bâtiments publics, des routes. De 223 habitants habitants avant la guerre, Vendelles n’en comptait plus que 109 en 1921, soit la moitié en moins.
Vu les souffrances endurées par la population pendant les 4 années d’occupation et les dégâts aux constructions, la commune s’est vu décerner la croix de guerre 1914-1918 (France) le [16]. Dans le cimetière, sur le monument aux morts sont inscrits les noms des cinq Vendellois morts pour la France.

De 1880 à 1956, Vendelles a possédé une halte située sur la ligne de Chemin de fer de Vélu-Bertincourt à Saint-Quentin, qu’on dénommait en picard « ‘ch’tiot Vélu », qui appartenait à la Compagnie des Chemins de fer du Nord. Ouverte en 1880 cette ligne a fonctionné jusqu’au pour le trafic voyageurs et au pour le fret. La gare la plus proche était celle d’Hervilly à 2 km vers Roisel et la gare de Bihécourt à 4 km vers Vermand.
Cette halte située entre Vendelles (à 1 km) et Le Verguier (à 2 km), juste sous le pont était un simple abri en briques recouvert de tôles construit juste à côté de la voie comme on le voit sur la photo. Le train s’arrêtait 4 fois par jour dans le sens Vélu – Saint-Quentin et 3 fois en sens inverse. À une époque où le chemin de fer était le seul moyen de déplacement, cette halte était très utilisée par les habitants pour se rendre à Roisel, Vermand ou Saint-Quentin et servait aussi au transport des marchandises et encore des betteraves jusqu’à la râperie de Montigny.

La commune de Vendelles est membre de la communauté de communes du Pays du Vermandois, un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre créé le dont le siège est à Bellicourt. Ce dernier est par ailleurs membre d’autres groupements intercommunaux.

Sur le plan administratif, elle est rattachée à l’arrondissement de Saint-Quentin, au département de l’Aisne et à la région Hauts-de-France. Sur le plan électoral, elle dépend du canton de Saint-Quentin-1 pour l’élection des conseillers départementaux, depuis le redécoupage cantonal de 2014 entré en vigueur en 2015[19], et de la deuxième circonscription de l’Aisne pour les élections législatives, depuis le dernier découpage électoral de 2010.

L’évolution du nombre d’habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l’Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d’information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d’une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[26].

En 2019, la commune comptait 118 habitants, en augmentation de 8,26 % par rapport à 2013 (Aisne : −1,61 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

La page est mise en ligne à des fins d’information du public et en vue d’informer les clients. Par ailleurs elle est régulièrement mise à jour, dans la mesure du possible. Néanmoins en raison de l’évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle. Nous vous invitons toutefois à nous interroger pour toute question ou problème concernant le thème évoqué au 01 40 61 94 59. Cependant en aucun cas FCGE ne pourra être tenu responsable de l’inexactitude et de l’obsolescence des articles du site.  xtremwebsite carte grise en ligne à Vendelles changement adresse carte grise ants carte grise simulateur carte grise prix carte grise changements adresse carte grise</span>